NOUVELLES

Obama: le Qatar a apporté des garanties de sécurité sur le transfert de prisonniers

31/05/2014 07:09 EDT | Actualisé 31/07/2014 05:12 EDT
Pool via Getty Images
WASHINGTON, DC - MAY 31: President Barack Obama makes a statement about the release of Sgt. Bowe Bergdahl as his parents, Jani Bergdahl (L) and Bob Bergdahl (R) listen May 31, 2014 in the Rose Garden at the White House in Washington, DC. Sgt. Bowe Bergdahl was held captive by militants for almost five years during the war in Afghanistan. (Photo by J.H. Owen-Pool/Getty Images)

Le président américain Barack Obama a déclaré samedi que le Qatar avait apporté aux États-Unis des garanties de sécurité sur le transfert de cinq prisonniers afghans détenus à Guantanamo.

Les prisonniers ont été échangés contre un soldat américain libéré par les talibans après avoir été capturé il y a environ cinq ans en Afghanistan.

«Le gouvernement qatari nous a donné l'assurance qu'il allait mettre en place des mesures pour protéger notre sécurité nationale», a déclaré le président américain, qui n'a pas donné de détails sur ces dispositions.

M. Obama s'exprimait à la Maison Blanche peu après l'annonce de la libération du sergent de l'armée américaine Bowe Bergdahl, seul prisonnier américain en 13 ans de guerre en Afghanistan. Le président américain est apparu au côte des parents de Bowe Bergdahl, Bob et Jani Bergdahl.

Les cinq prisonniers libérés en échange du soldat américain s'appellent Mohammad Fazl, Norullah Noori, Mohammed Nabi, Khairullah Khairkhwa et Abdul Haq Wasiq, a affirmé un porte-parole du département d'État.

Selon une source talibane en provenance de la ville de Quetta, les hommes libérés étaient de hauts responsables influents du régime taliban chassés du pouvoir lors de l'invasion de l'Afghanistan par les Américains après les attaques du 11 septembre.

Le sergent Bowe Bergdahl avait été relâché au cours de la journée de samedi dans l'est de l'Afghanistan, selon des responsables américains. Il a été remis à «quelques dizaines» de soldats des forces spéciales américaines, en présence d'une vingtaine de talibans, selon ces responsables.

Le militaire sera bientôt transféré par avion vers un hôpital militaire américain à Landstuhl, en Allemagne, a-t-on ajouté de même source, où il commencera un processus de réadaptation.

INOLTRE SU HUFFPOST

The Next Emir Of Qatar