NOUVELLES

Mondial-2014/Préparation - Belgique: Van Buyten, le guide

31/05/2014 06:51 EDT | Actualisé 31/07/2014 05:12 EDT

Daniel Van Buyten, qui stoppera sa carrière internationale après le Mondial, est le seul joueur de l'effectif belge à avoir déjà disputé une Coupe du monde, une distinction qui fait du défenseur le guide des jeunes Diables Rouges.

"Je suis là pour tenir le groupe en éveil, l'empêcher de planer, le forcer à travailler", note le joueur du Bayern Munich, à la veille d'un match amical en Suède.

Au même titre que l'actuel sélectionneur Marc Wilmots, Daniel Van Buyten, 37 ans, faisait partie du groupe qui avait disputé le Mondial-2002 au Japon et en Corée du Sud.

Éliminée en 8es de finale par le Brésil, la Belgique avait ensuite entamé une longue traversée du désert, ne se qualifiant pour aucun tournoi majeur avant de ressurgir de l'oubli en 2014.

"Ce fut vraiment frustrant, explique "Big Dan" dans une biographie qui vient de lui être consacré. Quand j'arrivais aux entraînements en équipe nationale, j'étais surpris de constater que les joueurs évoluant en Belgique oubliaient de travailler."

Le grand défenseur central est plus optimiste quand il parle de cette nouvelle génération, dite dorée.

"Les joueurs évoluent désormais à l'étranger, dans des grands championnats et savent qu'il faut bosser pour se faire une place dans le onze."

- L'importance du banc -

Van Buyten loue surtout la mentalité qui habite un groupe "où l'ambiance est exceptionnelle".

"Avec les nouveaux, on parle beaucoup à table, note l'ancien joueur de l'OM. Je ne sais pas comment ça se passe dans les autres équipes nationales, mais dans celle-ci, c'est facile de s'intégrer parce que c'est un groupe ouvert, qui vit vraiment bien ensemble. Dès qu'on arrive ici, on se sent instantanément bien. Cela permet aux jeunes de pouvoir donner directement le meilleur d'eux-mêmes."

S'il n'est plus titulaire au sein de la défense centrale belge --Marc Wilmots préférant aligner Kompany et Vermaelen--, Van Buyten devrait toutefois débuter lors du match amical de dimanche en Suède.

"Grâce aux matches amicaux, on va pouvoir donner du temps de jeu à ceux qui en ont eu un peu moins pour que tout le monde soit au top, parce qu'une Coupe du Monde, ça ne se fait pas à onze, explique-t-il. Le plus important, c'est souvent le banc. C'est souvent là que la différence se fait !"

Le joueur passé par Charleroi, le Standard de Liège, Marseille, Manchester City, Hambourg et le Bayern, possède un palmarès exceptionnel en club. Il aimerait pouvoir y ajouter une belle ligne avec l'équipe nationale.

"Cette équipe a le potentiel pour aller loin. Mais personne ne parle encore des 8es de finale tant nous savons que franchir le premier tour ne sera pas chose aisée", explique-t-il alors que la Belgique affrontera l'Algérie, la Russie et la Corée du Sud au Brésil.

Van Buyten qui n'a pas prolongé son contrat au Bayern après huit saisons passées en Bavière, ne sait pas encore de quoi son avenir sera fait. Dans quelques semaines, il ne sera peut-être plus joueur de football. Alors, "autant profiter de chaque minute passée sur le terrain".

bnl/ep/jcp

PLUS:hp