NOUVELLES

Mondial-2014 - Maicon n'a "jamais pensé à abandonner la Seleção"

31/05/2014 04:41 EDT | Actualisé 31/07/2014 05:12 EDT

L'arrière droit brésilien Maicon, titulaire indiscutable en 2010 en Afrique du Sud, a assuré samedi arriver en confiance au Mondial disputé au Brésil, malgré un statut de doublure du Barcelonnais Dani Alves.

"Ça ne m'est jamais passé par la tête d´abandonner l'idée de jouer pour l'équipe nationale", a expliqué le latéral de 32 ans samedi, à Teresopolis, où le Brésil a débuté lundi sa préparation.

"J'ai toujours bossé dur pour pouvoir défendre ce maillot", a ajouté celui qui était éloigné de la Seleção pendant deux ans.

Maicon n'était pas de la fête lors du titre de la Coupe des Confédérations il y a un an.

Rappelé en septembre 2013, il s'est fait une place in extremis parmi les 23, au détriment de Rafinha, du Bayern, qui avait été testé en mars, lors d´un match amical contre l´Afrique du Sud (victoire 5-0 du Brésil).

"J´aurais voulu faire partie du groupe l'année dernière, quand l´entraîneur Luiz Felipe Scolari est arrivé (en novembre 2012, après le limogeage de Mano Menezes), mais je n'ai pas réussi à faire une bonne série avec Manchester City", a estimé l´ancien Monégasque.

Parti de l'Inter Milan, où il avait tout gagné, en 2012, Maicon a enchaîné les soucis physiques et n'a jamais réussi à s'imposer chez les +Citizens+.

Mais cette saison, Maicon revit grâce à son retour gagnant en Italie, au sein de la Roma de Rudi Garcia.

"Ce fut un excellent choix, j´ai pu rejouer après un saison improductive et j´ai été récompensé par cette convocation en Coupe du Monde", s'est félicité samedi le latéral.

Maicon s´est aussi fendu d´un commentaire sur les Bleus, répondant à une question posée par Lucie Decosse, triple championne du monde et championne olympique de judo, qui tourne une série de reportages au Brésil.

"Quand tu joues les barrages pour te qualifier en Coupe du Monde, tu crées une ambiance de combat qui te donne plus de motivation pour te donner à 100%."

"Toute cette adversité va faire en sorte que la France arrive plus déterminée que jamais, ce sera une des équipes à battre de cette Coupe du Monde", a estimé Maicon, qui ne devrait toutefois pas croiser le chemin des Bleus avant les demi-finales du Mondial.

lg/cda/sk

PLUS:hp