NOUVELLES

Malawi: Mutharika veut réduire la dépendance envers les bailleurs de fonds

31/05/2014 11:07 EDT | Actualisé 31/07/2014 05:12 EDT

Le nouveau président malawite Peter Mutharika a indiqué samedi qu'il s'emploierait à réduire la dépendance du pays envers les bailleurs de fonds occidentaux, avec qui les relations ont été tumultueuses ces dernières années.

"Environ 40% de notre budget dépend des donateurs. Je voudrais réduire la dépendance envers les donateurs", a relevé M. Mutharika devant la presse peu après son investiture, remarquant qu'aucun pays ne peut se développer grâce à l'aide étrangère,

S'il n'a pas détaillé comment il allait s'y prendre, le nouveau président a noté qu'il comptait courtiser de "nouveaux amis" tels que la Chine et le Brésil.

Il continuera de toute façon d'entretenir des relations avec les partenaires occidentaux traditionnel, a-t-il noté: "C'est inévitable, nous allons poursuivre nos relations avec les bailleurs de fonds qui fournissent 40% de notre budget de fonctionnement."

Le président Bingu wa Mutharika, son frère, s'était brouillé avec les bailleurs de fonds qui critiquaient sa dérive autoritaire, enfonçant dans la crise le pauvre petit pays d'Afrique australe.

Joyce Banda, qui lui a succédé en 2012, a essayé de recoller les morceaux, mais les pays donateurs ont à nouveau gelé leur aide, attendant d'avoir l'assurance que leur apport ne sera pas détourné. Elle a aussi rétabli les relations diplomatiques avec la Grande-Bretagne --l'ancienne puissance coloniale-- qu'avait rompues Bingu.

Peter Mutharika, 74 ans, a été investi samedi à la présidence du Malawi, après avoir été proclamé vainqueur des élections du 20 mai avec 36,4% des voix.

Juriste, il avait été ministre de son défunt frère de 2009 à 2012.

fm-liu/sba

PLUS:hp