NOUVELLES

Liban: les Syriens qui rentreront chez eux perdront leur statut de réfugiés

31/05/2014 01:49 EDT | Actualisé 31/07/2014 05:12 EDT

Les réfugiés syriens au Liban perdront leur statut s'ils retournent dans leur pays d'origine, a annoncé samedi le ministère libanais de l'Intérieur, après que des Syriens ont voté en masse à Beyrouth pour réélire Bachar al-Assad.

La décision fait suite au vote anticipé de mercredi pour l'élection présidentielle syrienne, que M. Assad est assuré de remporter, et qui a vu des milliers de Syriens se presser dans leur ambassade à Beyrouth.

Après ce scrutin, la coalition du 14-Mars, opposé au régime de Damas, a proposé de renvoyer les réfugiés syriens ayant voté pour cette élection qualifiée de "farce" par l'opposition anti-Assad et ses soutiens, estimant que leur vie n'était pas menacée en Syrie.

Le ministère de l'Intérieur a demandé samedi "aux Syriens déplacés enregistrés auprès du Haut commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) de ne pas se rendre en Syrie à compter du 1er juin 2014", sous peine de perdre leur statut de réfugiés au Liban.

Cette décision vis à éviter "les frictions" entre les réfugiés syriens et les citoyens libanais, a précisé le communiqué du ministère, publié par l'agence de presse officielle NNA.

Le statut de réfugié est accordé par le HCR, mais le Liban n'a pas signé la Convention de 1951 relative à ce statut et considère les Syriens ayant fui les violences dans leur pays comme des "déplacés".

Le communiqué ministériel ne précise pas si la décision a été prise après consultation avec le HCR.

Petit pays de quatre millions d'habitants, le Liban est lourdement affecté par l'arrivée massive de Syriens ayant fui leur pays ravagé par trois ans de conflit. Ils sont plus d'un million selon l'ONU, et beaucoup plus selon les autorités libanaises.

Le ministre des Affaires étrangères, Gebrane Bassil, a évoqué jeudi un risque d'"effondrement" du pays et a annoncé des mesures visant à "mettre fin à la vague migratoire syrienne vers le Liban".

La plupart des réfugiés syriens au Liban survivent dans des camps officieux, principalement dans les régions frontalières du nord et de l'est du pays.

kam-ser/al/emb/fcc

PLUS:hp