NOUVELLES

Les talibans afghans ont remis un soldat aux autorités américaines

31/05/2014 01:45 EDT | Actualisé 31/07/2014 05:12 EDT

WASHINGTON - Le seul G.I. détenu par les talibans afghans a été relâché et remis aux autorités américaines, ont annoncé des officiels américains, samedi.

Le sergent Bowe Bergdahl a été libéré à la suite de négociations entre le gouvernement américain et les talibans menées sous la médiation du Qatar.

En échange, cinq prisonniers afghans, détenus à la prison américaine de Guantanamo, à Cuba, ont aussi été libérés et transférés au Qatar.

Le sergent Bergdahl, âgé de 28 ans, était détenu par les talibans depuis le 30 juin 2009. Les autorités américaines ont indiqué que l'homme en bonne condition physique était capable de marcher. Il a été remis aux forces spéciales américaines par ses geôliers samedi soir, heure locale, dans une région de l'est du pays, non loin de la frontière pakistanaise.

Dans une déclaration, le président américain Barack Obama a fait savoir que la libération du soldat «était un rappel de l'engagement des États-Unis à ne laisser aucun homme ou femme en uniforme sur le champ de bataille». Plus tard, lors d'un discours prononcé dans le Rose Garden de la Maison-Blanche, le président a affirmé que pendant que M. Bergdahl était disparu, «il n'avait jamais été oublié». Il était accompagné par les parents du soldat.

Le père du sergent a d'ailleurs remercié tous ceux ayant participé à la libération de son fils, disant qu'il était difficile de transposer ses émotions en mots.

Selon une source haut placée de la Défense voyageant avec le secrétaire Chuck Hagel à Singapour, une fois que M. Bergdahl est monté à bord de l'hélicoptère, il a pris un papier et un crayon pour y écrire «SF» (Special Force) — demandant aux troupes si elles faisaient partie des forces d'opérations spéciales. Celles-ci ont répondu, par-dessus le bruit du moteur: «Oui, nous vous cherchons depuis longtemps.»

Puis, selon cette source, le sergent s'est effondré en pleurant.

M. Bergdahl, originaire de Hailey, en Idaho, était été détenu par le réseau Haqqani depuis le 30 juin 2009. Ce groupe est en activité dans la région frontalière de l'Afghanistan et du Pakistan. Désigné organisation terroriste en 2012 par le département d'État, le réseau prête allégeance aux talibans afghans, mais dispose d'un certain niveau d'autonomie.

Plusieurs dizaines de membres des forces spéciales, appuyés par des hélicoptères et des appareils de surveillance, se sont rendus en Afghanistan et ont effectué le transfert avec approximativement 18 talibans.

Un responsable a indiqué que les États-Unis croyaient que M. Bergdahl avait été détenu pendant la majorité du temps au Pakistan, mais il n'était pas possible de savoir quand il avait été transféré en Afghanistan.

Washington cherchait depuis longtemps à obtenir la libération du sergent, mais les efforts se sont intensifiés alors que M. Obama finalisait les plans visant à retirer pratiquement toutes les troupes américaines du pays d'ici la fin de 2016. Des responsables indiquent que les talibans ont signalé en novembre dernier aux États-Unis qu'ils étaient prêts à relancer les négociations sur la question des détenus.

Quant aux cinq prisonniers à Guantanamo, ils étaient tous dans la base américaine, samedi matin, mais devaient être transférés sous la gouverne de responsables qatariotes. En vertu des conditions de leur libération, ces détenus ne pourront pas sortir du petit pays pendant au moins un an.

PLUS:pc