NOUVELLES

Une cellule d'envoi de jihadistes démantelée en Espagne, 6 arrestations

30/05/2014 03:04 EDT | Actualisé 29/07/2014 05:12 EDT

Le ministère espagnol de l'Intérieur a annoncé vendredi le démantèlement, dans l'enclave de Melilla au nord du Maroc, d'une cellule chargée de recruter puis d'envoyer des combattants jihadistes au Mali et en Libye, avec six personnes arrêtées.

L'opération, démarrée à l'aube vendredi et toujours en cours, a donné lieu à huit perquisitions.

"Parmi les personnes arrêtées se trouverait le premier jihadiste espagnol revenu du conflit au Mali après être passé par les camps d'entraînement du Mouvement pour l'unicité et le jihad en Afrique de l'ouest (Mujao)", un des groupes islamistes armés alliés à Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), selon le communiqué du ministère.

Le Mujao est le groupe qui avait revendiqué le rapt de l'otage français Gilberto Rodrigues Leal en novembre 2012, avant d'annoncer sa mort le 22 avril dernier.

Pour l'Espagne, c'est la deuxième opération de ce genre en quelques mois: le 14 mars dernier, les polices espagnole et marocaine avaient démantelé, dans ces deux pays et notamment à Melilla, une cellule qui envoyait des combattants en Syrie, au Mali et en Libye. Sept personnes avaient été arrêtées, dont deux Français.

Le ministre espagnol de l'Intérieur Jorge Fernandez Diaz avait prévenu en mars, à l'occasion des commémorations des attentats islamistes du 11 mars 2004 à Madrid, que "l'Espagne fait partie des objectifs stratégiques du jihad global".

Depuis 2004, avait-il alors indiqué, 472 jihadistes ont été arrêtés en Espagne, alors que 105 l'avaient été avant cette année-là.

ka/djw/sg/fw

PLUS:hp