DIVERTISSEMENT

«The Grand Seduction»: Liane Balaban et Taylor Kitsch, deux grands séducteurs (PHOTOS)

30/05/2014 07:01 EDT | Actualisé 30/05/2014 07:01 EDT
Courtoisie

Oh dear! Plus de dix ans après sa sortie au Québec, La grande séduction est de retour dans nos salles dans une toute nouvelle version en anglais intitulée The Grand Seduction et qui réunit une flopée d’acteurs canadiens dont Taylor Kitsch et Liane Balaban. Entrevue.

Ils ont accompagné la sortie du film à travers le Canada. Mais Montréal reste la ville où la pression est à son comble. «C’est au Québec que le long métrage a vu le jour, affirme Liane Balaban au Huffington Post Québec. On ne sait pas comment le public d’ici va réagir avec la nouvelle proposition. On espère seulement qu’il va aimer.»

L’actrice torontoise qui interprète dans le long métrage le personnage de Kathleen autrefois dévolu à Lucie Laurier a vu la version québécoise de Jean-François Pouliot dès sa sortie en salles, en 2003. Elle en garde d’ailleurs un bon souvenir.

«J’ai adoré le film. Je l’ai trouvé charmant, drôle et très réconfortant. Alors quand on m’a proposé de jouer pour le remake de Don McKellar, j’ai tout de suite accepté. Je savais que cela n’allait pas être une simple copie. Un nouveau film raconte toujours une autre histoire.»

Taylor Kitsch (Battleship, X-Men, John Carter) remplace quant à lui David Boutin dans le rôle du docteur. Il avoue n’avoir jamais vu le film québécois. «C’est vrai, je ne l’ai pas encore visionné, mais lorsque j’ai reçu le scénario, je n’arrêtais pas de rire pendant la lecture. Le récit m’a longtemps habité et je me suis dit que si je voyais le film, cela aurait des conséquences négatives sur mon jeu. Je voulais aborder mon personnage avec un regard neuf.»

Le comédien de 33 ans originaire de la Colombie-Britannique que l’on verra bientôt dans le film événement The Normal Heart signé HBO s’est d’ailleurs beaucoup attaché à son personnage. «Je voulais devenir ce médecin qui se retrouve à un moment de sa vie devant des choix important à prendre. Il est intelligent. Il exerce un métier qui force le respect. Toutefois, il n’est pas comme les autres. On sent bien qu’il est d’abord un homme libre.»

Terre-Neuve : calme et franchise

Avec The Grand Seduction, on quitte le village de la Basse-Côte-Nord pour se diriger à Tickle Head, bled fictif situé à Terre-Neuve. Hormis ce petit détail, l’intrigue demeure fidèle à la production originale. Afin d’attirer l’implantation d’une usine dans ses terres minées par la pauvreté et le chômage, le maire de cette localité perdue au bord de l’Atlantique tente d’attirer un jeune médecin urbain grand fan de cricket et de jazz. Pour y arriver, tous les membres de la communauté vont jusqu’à orchestrer à son insu «une grande séduction».

Pourtant le personnage de Kathleen fera bande à part, refusant de piéger le docteur. «J’aime l’idée qu’elle ne fasse pas partie de la séduction. Elle est indépendante et possède ses propres valeurs. Et puis, elle ne s’intéresse pas à lui, ce qui s’est avéré très difficile en tant qu’actrice, car je devais constamment rejeter Taylor durant le tournage», dit-elle en riant.

L’expérience à Terre-Neuve reste un souvenir inoubliable pour l’actrice. «L’endroit est magnifique. Le rythme de la vie est plus calme. On n’est pas attaché à nos appareils électroniques. L’ambiance est particulière, ce qui m’a permis de rentrer dans l’univers de Kathleen en imaginant son passé. À mon avis, elle est arrivée dans le village pour fuir le stress des grosses villes», raconte-t-elle.

Même son de cloche du côté de Taylor Kitsch. «Ça peut sonner cliché, mais les habitants de Terre-Neuve sont super accueillants. Ils sont vrais et ils ne passent pas par mille chemins pour dire ce qu’ils pensent de vous. La franchise qui existe dans ce coin de pays est tout simplement extraordinaire. À Los Angeles où je vis maintenant, on ne sait pas ce que les gens ont derrière la tête. On peut même en trouver certains qui vous sourient, alors qu’ils vous détestent.»

The Grand Seduction (La grande séduction à l’anglaise) – Les Films Séville – Comédie – 113 minutes – Sortie en salles le 30 mai 2014 – Canada.

INOLTRE SU HUFFPOST

The Grand Seduction (La grande séduction à l'anglaise)