NOUVELLES

Thaïlande: Washington rejette le calendrier électoral fixé par la junte

30/05/2014 06:15 EDT | Actualisé 30/07/2014 05:12 EDT

Les Etats-Unis ont catégoriquement rejeté vendredi le projet annoncé par le chef de la junte militaire qui vient de prendre le pouvoir en Thaïlande de n'organiser aucune élection avant au moins un an.

"Nous savons qu'ils ont annoncé une, je cite, +feuille de route vers la démocratie+, mais avec très peu de détails dedans", a dénoncé la porte-parole du département d'Etat américain, Jennifer Psaki.

Elle a souligné que pour Washington, la meilleure façon d'aller de l'avant était de "fixer un calendrier pour des élections anticipées et de faciliter un processus électoral ouvert et transparent".

Le chef de la junte qui vient de prendre le pouvoir en Thaïlande a annoncé vendredi qu'aucune élection ne serait organisée avant au moins un an, avec d'ici là aux commandes un "conseil des réformes" qui ressemble fort au "conseil du peuple" réclamé par l'opposition au gouvernement déchu.

Un peu plus d'une semaine après un coup d'Etat très critiqué par la communauté internationale, le général Prayut Chan-O-Cha s'est ainsi adressé à la Nation à la télévision pour préciser son "agenda d'un an et trois mois pour s'acheminer vers des élections".

La porte-parole de la diplomatie américaine a estimé que ce calendrier de 15 mois était trop long, sans proposer toutefois d'alternative.

"Nous ne voulons pas que les choses se terminent dans le chaos", a-t-elle souligné, ajoutant aussitôt: "Mais nous pensons que fixer un agenda pour des élections anticipées est quelque chose qui n'est pas seulement possible, mais qui est aussi la seule mesure appropriée".

"Il n'y a pas de raisons que (de telles élections) ne puissent pas être organisées à court terme", a-t-elle insisté.

jkb/sam/bdx

PLUS:hp