NOUVELLES

Prague veut lancer une chaîne d'information en russe pour l'Ukraine

30/05/2014 07:56 EDT | Actualisé 30/07/2014 05:12 EDT

Prague envisage de lancer avec trois autres pays du "Groupe de Visegrad" (Hongrie, Pologne, Slovaquie) une télévision d'information en russe pour l'Ukraine en tant qu'alternative aux médias russophones locaux, a indiqué vendredi David Frous, un porte-parole du ministère des Affaires étrangères.

La diplomatie tchèque "évalue actuellement les possibilités" et "l'idée "est un sujet qui fait l'objet d'un débat", a-t-il déclaré à l'AFP en se refusant à d'autres précisions.

Selon le quotidien pragois Lidove Noviny, l'idée d'une chaîne de télévision pour l'Ukraine est née en République tchèque et a "suscité un écho favorable" dans les trois autres pays d'Europe centrale, voisins directs de ce pays en proie à une insurrection séparatiste prorusse, alors que les médias russophones en Ukraine sont "pleinement contrôlés par le Kremlin".

"Pour être stables, l'Ukraine et les autres pays post-soviétiques doivent avoir des citoyens bien informés, ce qui requiert l'existence des médias solides et libres", a déclaré le vice-ministre tchèque des Affaires étrangères Petr Drulak, cité vendredi par le journal.

"C'est surtout la télévision qui a une grande importance", a ajouté le diplomate.

Le journal souligne que l'idée n'est que dans sa phase initiale et que de nombreuses questions, dont celles du financement de la chaîne, doivent encore être résolues.

"Le Groupe de Visegrad attend l'avis du nouveau président ukrainien", indique aussi Lidove Noviny.

Le milliardaire pro-occidental Petro Porochenko, sorti vainqueur dès le premier tour de la présidentielle en Ukraine, sera investi le 7 juin. Mais il doit d'ores et déjà rencontrer le 4 juin à Varsovie ses homologues du Groupe de Visegrad, lors de son premier déplacement à l'étranger.

jma/mrm/ml

PLUS:hp