NOUVELLES

Mondial-2014 - Le Portugal passe un premier test sans Cristiano Ronaldo

30/05/2014 08:56 EDT | Actualisé 30/07/2014 05:12 EDT

Le Portugal passera son premier test avant le Mondial-2014 face à la Grèce, un adversaire de triste mémoire pour la Selecçao qui, en plus, sera privée de sa superstar Cristiano Ronaldo, forfait pour le match amical de samedi à Lisbonne.

Le Ballon d'or 2013, sacré en Ligue des champions avec le Real Madrid le week-end dernier, a rejoint le stage de préparation du Portugal jeudi seulement et n'a pu s'entraîner, en raison des douleurs musculaires dont il souffre depuis plusieurs semaines.

Se limitant ces deux derniers jours à un travail de réhabilitation pour se remettre d'une myalgie à la cuisse gauche, le capitaine portugais sera logiquement ménagé par le sélectionneur Paulo Bento, qui a dit vendredi ne vouloir prendre "aucun risque".

"CR7" a reconnu avoir joué les 120 minutes de la finale de samedi dernier face à l'Atletico Madrid sans être "à 100%" physiquement, mais s'était alors montré confiant pour une arrivée en forme à la Coupe du monde.

Longtemps critiqué pour ses prestations décevantes en équipe nationale, l'ailier de 29 ans a depuis été capable de porter son pays en demi-finale de l'Euro-2012 et, plus récemment, d'éliminer la Suède d'Ibrahimovic à lui tout seul en barrages du Mondial-2014.

Ronaldo s'est imposé sans surprise comme le meilleur buteur de l'équipe sur la route du Brésil, avec huit buts en dix matches.

Le N.7 de la Selecçao a établi au passage un nouveau record historique de 49 buts en 110 sélections, le compteur de Pedro Pauleta s'étant arrêté en 2006 à 47.

- Problèmes de finition -

La Grèce est toujours un obstacle délicat à négocier pour le Portugal, battu lors de leurs trois dernières confrontations, dont la traumatique finale de l'Euro-2004 à Lisbonne.

Sans Ronaldo, les Portugais risquent de pâtir encore davantage de leurs problèmes chroniques de finition face à des Grecs bien organisés en défense par un entraîneur qui les connaît, leur compatriote Fernando Santos.

Bento aura en tout cas l'occasion de vérifier s'il a fait les bons choix concernant un lot d'attaquants en manque de temps de jeu et qui soulève de nombreuses interrogations.

En pointe, l'ancien international portugais devrait titulariser Helder Postiga, qui n'a marqué que dix buts cette saison toutes compétitions confondues, et aucun depuis son arrivée à la Lazio Rome en janvier.

Sa doublure Hugo Almeida affiche 16 buts en 40 sorties en club et en sélection cette saison. Le troisième, Eder, s'est récemment remis en piste après une blessure grave et n'a marqué que quatre fois en 17 rencontres.

Dans les couloirs, Bento devrait aligner Varela, auteur d'une saison tout juste correcte avec Porto, et Nani, qui n'a joué que 12 matches avec Manchester United et 11 avec le Portugal mais reste en ballotage favorable face à Vieirinha qui, longtemps blessé lui aussi, ne compte que 14 apparitions au total.

L'équipe du Portugal fera ses adieux à son public samedi avant de s'envoler lundi vers les Etat-Unis où elle se mesurera au Mexique et à l'Eire. Au Mondial, Ronaldo et compagnie entreront en lice contre l'Allemagne le 16 juin, avant d'affronter les Etats-Unis puis le Ghana au sein du groupe G.

tsc/gv

PLUS:hp