NOUVELLES

Michel Therrien se dit fier de ce que ses troupiers ont accompli cette saison

30/05/2014 12:52 EDT | Actualisé 29/07/2014 05:12 EDT

NEW YORK, États-Unis - Avec une vue de recul, les joueurs du Canadien réaliseront tout le chemin qu'ils ont parcouru en séries éliminatoires. Mais suivant l'élimination de l'équipe, à chaud, certains d'entre eux pouvaient difficilement faire la part des choses.

Le vétéran Josh Gorges était le plus abattu d'entre ceux qui se sont présentés devant les médias. On l'avait rarement vu à court de mots de la sorte.

«Je suis encore sous le choc, c'est difficile d'en parler. Je n'aurais jamais pensé pas que nous subirions l'élimination ce soir, a débité Gorges, la voix tremblotante. Nous avons eu des chances au cours de cette série. Nous avions l'occasion de provoquer la présentation d'un septième match, mais nous ne l'avons pas saisie.»

L'entraîneur Michel Therrien s'est dit heureux de la progression que l'équipe a connue cette saison.

«Dans la ligue, à la fin d'une saison, il y a 29 équipes de déçues et seulement une qui est comblée, celle qui gagne la Coupe Stanley. Plus que tu es rendu loin en séries, plus la défaite fait mal», a-t-il relevé.

«Mais si on regarde l'ensemble de notre saison, je suis fier de cette équipe-là. Nous avons bien tenu notre bout en saison régulière et en séries.»

Bon apprentissage

Therrien a ajouté que les jeunes joueurs de l'équipe ont énormément appris au cours des derniers mois.

«Ce sont des jeunes de première ou de deuxième années ainsi que de jeunes leaders. C'est une bonne façon d'apprendre pour eux. Ils vont grandir dans l'épreuve que nous venons de vivre.»

Le défenseur P.K. Subban a dit avoir lui-même grandement appris à l'Université des séries de la coupe Stanley.

«L'expérience fait réaliser aux plus jeunes comme moi combien c'est difficile de se rendre jusqu'à la finale. Nous étions à deux victoires. Ce n'est pas un moment agréable à passer, a-t-il admis. Mais il y a beaucoup d'aspects positifs à retenir de tout ça.

«Avant tout, nous devons donner le mérite aux Rangers parce qu'ils ont fait de bonnes choses pour l'emporter. Nous en avons fait aussi par moments. Mais ce soir, ils se sont appliqués en défense, surtout après avoir réussi le premier but.»

Subban a rappelé que peu d'observateurs voyaient le Tricolore participer aux séries, en début de saison.

«Nous avons accompli de belles choses. Nous avons un bon groupe de joueurs, et l'avenir est prometteur.»

Les meilleurs éléments du CH, comme Max Pacioretty, n'oublieront pas de sitôt la défaite de jeudi.

«C'est une bonne leçon à retenir pour nous tous. La frustration était forte parce que nous ne pouvions pas rien faire à l'attaque, a-t-il analysé. En troisième période, nous avons cédé à la panique et nous n'avons pas préconisé notre style, moi le premier. On essayait de faire des jeux en zone centrale. Je me demande bien pourquoi. Je suis coupable comme les autres. C'est une situation que vous devriez mieux gérer, mais vous en êtes incapables.

«Ça fait partie de la courbe d'apprentissage, a-t-il poursuivi, mais comme on l'a souligné, ces occasions ne se présentent pas souvent. Vous devez les saisir quand elles se présentent. Nous avons le sentiment d'en avoir laissé filer une cette année. Nous allons y penser pendant tout l'été.»

Pacioretty a été très élogieux à l'endroit du jeune gardien Dustin Tokarski, qui a même reçu les compliments du gardien vedette des Rangers Henrik Lundqvist.

«Il nous a gardés dans le match. Le score de 1-0 est très trompeur. N'eut été de son brio, les Rangers auraient gagné 4-0. En troisième période, il a fait des arrêts incroyables. Il a été fantastique. Il s'est fait un nom dans cette série. C'est un `gagnant'.»

Therrien n'a pas voulu dire si ses troupiers étaient amochés physiquement, ni préciser l'identité de ceux qui jouaient malgré une blessure.

Au sujet de Carey Price, l'entraîneur a cependant indiqué qu'il aurait possiblement pu être prêt à livrer le premier match de la finale de la coupe Stanley, mercredi prochain.

PLUS:pc