NOUVELLES

Le projet de nouveau pont Detroit-Windsor remporte une victoire en cour

30/05/2014 07:23 EDT | Actualisé 30/07/2014 05:12 EDT

WASHINGTON - Un tribunal américain a rejeté une tentative de bloquer un important projet de pont entre le Canada et les États-Unis.

La cour de district de Washington a refusé une demande d'injonction pour suspendre le permis du projet de pont entre Windsor et Detroit.

Ladite requête avait été déposée par la société privée possédant le Pont Ambassadeur vieillissant, par lequel transite environ le tiers des échanges commerciaux entre les deux pays. Cette entreprise, qui appartient à la famille Moroun, de Detroit, soutient que deux gouvernements nationaux conspirent contre son propre projet rival visant à bâtir un pont privé.

Alors qu'elle attend d'obtenir son propre permis, la société a réclamé une injonction pour empêcher la Garde côtière américaine d'offrir un important permis au projet public.

Dans un jugement rendu vendredi, la cour rejette cette demande — la qualifiant de préliminaire, et concluant qu'il n'y a pas de preuve que le permis de la Garde côtière entraînera des dégâts irréparables au projet de la famille Moroun.

Cette affaire n'est qu'une bataille dans la guerre en cours depuis plusieurs années à propos d'un remplacement du Pont Ambassadeur, et qui oppose le gouvernement canadien et ses alliés à Washington contre la Detroit International Bridge Company de la famille Moroun.

Ottawa finance déjà la grande majorité du nouveau pont, et attend que les États-Unis financent de nouveau bureaux des douanes de son côté de la frontière. Le projet public ne peut aller de l'avant sans ces nouvelles installations, ou le permis de la Garde côtière que la famille Moroun n'a pas réussi à bloquer.

PLUS:pc