NOUVELLES

La Caisse entend se concentrer sur ses trois hôtels de luxe au Québec

30/05/2014 12:42 EDT | Actualisé 30/07/2014 05:12 EDT

MONTRÉAL - La Caisse de dépôt et placement du Québec entend se concentrer sur ses trois hôtels de luxe dans la province, une fois qu'elle aura vendu le reste de son portefeuille dans le secteur hôtelier, incluant le Fairmont Royal York, à Toronto, et le Fairmont Hotel Vancouver, à Vancouver.

La Caisse a précisé qu'elle conserverait le Fairmont Le Reine Elizabeth, à Montréal, qui sera rénové, le Fairmont Le Château Frontenac, à Québec, qui a déjà fait l'objet d'une cure de rajeunissement, ainsi que le W Montréal, situé près de son siège social.

Ivanhoé Cambridge, filiale immobilière de la Caisse, a entrepris de se départir de son portefeuille de 70 établissements hôteliers en Europe, aux États-Unis, au Canada, à la Barbade et en Inde afin de se concentrer sur ses centres commerciaux, les immeubles de bureaux ainsi que les immeubles multirésidentiels, qui génèrent des rendements plus stables.

Parmi les hôtels déjà vendus figure le Fairmont Château Laurier, à Ottawa.

Les hôtels représenteront environ 400 millions $, ou près d'un pour cent, des 42 milliards $ d'actifs d'Ivanhoé Cambridge, en baisse par rapport à la fourchette de huit à 10 pour cent des dernières années.

Les autres hôtels à vendre incluent des établissements Fairmont à Victoria, en Colombie-Britannique, à Seattle, dans l'État de Washington, à Washington même, dans le district de Columbia, et à la Barbade, de même que le Hilton du centre-ville d'Atlanta, en Géorgie.

La Caisse de dépôt et placement du Québec gère des fonds institutionnels provenant principalement de régimes de retraite et d'assurance publics et privés québécois. Elle investit l'argent de ses déposants sur les marchés financiers au Québec, au Canada et ailleurs dans le monde pour les faire fructifier.

PLUS:pc