NOUVELLES

Centrafrique: l'ONU dénonce les violences à Bangui, appelle au calme

30/05/2014 07:58 EDT | Actualisé 30/07/2014 05:12 EDT

Le Conseil de sécurité de l'ONU a "condamné le plus fermement possible" vendredi les récentes violences à Bangui, dont le massacre à l'église de Notre-Dame de Fatima et le meurtre de trois jeunes musulmans par les milices anti-balaka.

Dans une déclaration unanime, les 15 pays membres "exigent que toutes les milices et les groupes armés déposent leurs armes et cessent toute violence immédiatement afin de mettre fin au cycle des violences et des représailles".

Le Conseil réaffirme que le gouvernement centrafricain "a la responsabilité première de protéger les civils et encourage les autorités à prendre les mesures nécessaires" pour ramener le calme dans la capitale et dans tout le pays.

Il appelle aussi à "accélérer le processus de réconciliation nationale et politique" et demande aux autorités de transition de "prendre des mesures concrètes en ce sens".

Il invite les pays membres de l'ONU et les organisations régionales à accroître leurs contributions en hommes, en financement et en matériel pour la Misca (force panafricaine).

avz/bdx

PLUS:hp