NOUVELLES

Candidat à la présidence, Jérôme Champagne ne cédera pas sa place à Sepp Blatter

30/05/2014 12:13 EDT | Actualisé 30/07/2014 05:12 EDT

PARIS - Le seul candidat déclaré à la présidence de la FIFA affirme qu'il ne cédera pas sa place même si Sepp Blatter confirme officiellement, avant la prochaine Coupe du monde, qu'il sollicitera un cinquième mandat.

L'ancien dirigeant de la FIFA Jérôme Champagne a refusé de reconnaître, lors d'une entrevue avec l'Associated Press, que sa cause serait perdue d'avance s'il faisait campagne dans le but de déloger Blatter, son ancien patron. Blatter en est à sa 39e année comme dirigeant de l'organisme de régie mondiale du foot, ayant agi comme président lors des 16 dernières, et rien n'indique qu'une majorité des 209 fédérations membres de la FIFA espère un changement.

Champagne, un ancien diplomate français qui travaille maintenant comme conseiller en football, a noté que plusieurs «outsiders» l'ont emporté par le passé dans des circonstances semblables. Il a noté que la FIFA a besoin qu'il y ait un débat d'idées et il a dit qu'il continuera de défendre les siennes.

En 2011, Blatter a été réélu par acclamation pour un autre mandat de quatre ans. Vendredi, le président en poste a confirmé dans une entrevue accordée à fifa.com qu'il annoncera, le 11 juin à l'occasion de l'assemblée annuelle de la FIFA à Sao Paulo, au Brésil, qu'il est prêt à revenir. Il a par ailleurs indiqué, à Zurich, qu'il voudra avoir l'assentiment des fédérations membres de la FIFA avant de se présenter encore.

Avant même d'apprendre la nouvelle, Champagne a affirmé que la présence de Blatter ne l'amènerait pas à retirer sa candidature en vue du scrutin du mois de mai 2015. Blatter aura alors 79 ans et Champagne, 56 ans.

Des nouveaux candidats pourraient se déclarer d'ici la date limite du mois de janvier prochain. Michel Platini, le président de l'UEFA, a fait savoir par le passé qu'il prendra une décision plus tard cette année, à la suite de réunions avec les dirigeants des 54 fédérations nationales d'Europe.

PLUS:pc