NOUVELLES

Une étude démontre l'efficacité d'un vaccin oral contre le choléra

29/05/2014 11:15 EDT | Actualisé 29/07/2014 05:12 EDT

MONTRÉAL - Un vaccin oral contre le choléra a protégé 86 pour cent des individus vaccinés lors de l'épidémie de 2012 en Guinée, démontre une étude publiée le 28 mai dans la revue scientifique américaine The New England Journal of Medicine.

L'étude menée par le ministère guinéen de la Santé et Epicentre, l'institut de recherche créé par Médecins Sans Frontières (MSF), est la première jamais conduite sur les vaccins contre le choléra lors d'épidémies en Afrique.

L'étude d'Epicentre a mesuré l'efficacité de deux doses du vaccin au cours des premiers mois suivant son administration. Le vaccin oral utilisé, le Shanchol, est l'un des deux vaccins oraux actuellement disponibles et pré-qualifiés par l'Organisation mondiale de la santé.

Entre avril et juin 2012, le ministère guinéen de la Santé et MSF ont administré 316 250 doses du vaccin au cours des deux tours d'une campagne de vaccination organisée dans les districts côtiers de Boffa et de Forecariah. La couverture vaccinale de la campagne avait été bonne, plus de 75 pour cent de la population ciblée par la campagne ayant reçu deux doses du vaccin.

Le taux élevé de population vaccinée avait permis de réduire la transmission de la maladie. La plupart des cas confirmés de choléra provenaient de petites poches épidémiques dans les communautés qui présentaient les plus bas taux de couverture vaccinale.

Les cas suspects avaient été confirmés à l'aide d'un test diagnostique rapide, puis les équipes avaient vérifié combien d'entre eux avaient été vaccinés. La vaccination avec deux doses de Shanchol a été ainsi associée à un taux de protection contre le choléra d'environ 86 pour cent, indique un communiqué de MSF.

PLUS:pc