NOUVELLES

Syrie: le Vatican demande à Washington et Moscou "le courage d'une action conjointe"

29/05/2014 06:43 EDT | Actualisé 29/07/2014 05:12 EDT

Les Etats-Unis, la Russie et les pays du Moyen-Orient doivent "retrouver le courage d'une action conjointe" pour sauver la Syrie, a exhorté jeudi le Vatican qui organise vendredi une réunion de coordination de toutes les aides de l'Eglise.

"Il convient de se réveiller de la torpeur", s'est insurgé dans une interview au site Vatican Insider, le cardinal guinéen Robert Sarah, qui dirige le ministère du Vatican coordonnant les oeuvres de l'Eglise, s'étonnant qu'"un missile tombant sur une position de miliciens ait davantage d'écho médiatique" qu'une population mourant de "faim et de misère".

"Genève II ne peut signifier l'échec de la stratégie de paix: il faut retrouver le courage d'une action conjointe, surtout de la part des grandes puissances comme les Etats-Unis et la Russie, et de tous les pays du Moyen Orient impliqués", a-t-il déclaré.

En écho au pape François, qui avait mis en cause samedi à Amman ceux qui prétendent oeuvrer à la paix tout en fabriquant et en vendant des armes, il a estimé qu'on ne pouvait pas armer et entraîner des combattants tout en prétendant chercher la paix.

"Selon les données en notre possession, on compte aujourd'hui plus de 9 millions de personnes qui ont besoin d'aide humanitaire, 60% d'hôpitaux détruits ou inutilisables, plus de deux millions de réfugiés ... plus de six millions de déplacés internes", a-t-il énuméré.

Le Conseil pontifical "Cor Unum" que dirige le cardinal Sarah, réunira vendredi, en présence du cardinal secrétaire d'Etat Pietro Parolin, 25 organismes, des nonces (ambassadeurs) et évêques de la région.

Interrogé sur le sort du père jésuite italien Paolo Dall'Oglio, enlevé en Syrie en juillet 2013, et sur lequel circulent les nouvelles les plus contradictoires, dont celle d'une prétendue exécution non confirmée, le cardinal Sarah a répondu ne pas avoir de nouvelles officielles.

jlv/fka/abk

PLUS:hp