NOUVELLES

Julian Fantino est pris à partie par la conjointe d'un ancien combattant

29/05/2014 05:41 EDT | Actualisé 29/07/2014 05:12 EDT

OTTAWA - Le ministère des Anciens Combattants consacre 4 millions $ de plus en publicités cette année — notamment à la télévision durant les séries éliminatoires de hockey — mais ignore la situation critique des familles prenant soin de soldats blessés, a dénoncé jeudi la conjointe d'un vétéran souffrant de stress post-traumatique.

En colère, Jennifer Migneault a pourchassé Julian Fantino dans les couloirs du Parlement, tentant en vain de se faire entendre par le ministre des Anciens Combattants à la suite de sa comparution, jeudi, devant un comité de la Chambre des communes.

Mme Migneault, qui réclame de l'aide pour les conjointes et conjoints des anciens combattants, a qualifié de «farce» l'attitude de M. Fantino. Elle a fait valoir que ces aidants naturels n'avaient pas les «outils» et la «formation» nécessaires pour offrir les soins.

L'incident s'est déroulé devant des journalistes et des caméras de télévision, rappelant la confrontation l'hiver dernier de M. Fantino avec des anciens soldats furieux de la fermeture de bureaux de services fédéraux. Cette fois, le ministre a choisi de poursuivre sa route et de ne pas expliquer la position de son gouvernement.

Les partis d'opposition ont accusé le gouvernement de se faire valoir au détriment de l'amélioration des programmes et des prestations. Le porte-parole libéral Frank Valeriote a souligné que le plus récent budget fédéral avait augmenté de seulement 11 000 $ les services de transition pour les anciens combattants — le sujet des publicités à la télévision.

Durant son témoignage, M. Fantino a défendu la hausse du budget publicitaire de 4 millions $, soutenant que le gouvernement tentait de communiquer directement avec les anciens combattants et de dissiper ce qu'il a qualifié de «désinformation» entourant le traitement des ex-soldats.

L'argent dépensé sur de nouvelles publicités devrait être investi ailleurs, a argué Mme Migneault, exhortant le gouvernement à prendre en compte l'avis des familles pour obtenir de «véritables résultats».

Mme Migneault, dont le mari Claude Rainville souffre de troubles de stress post-traumatique depuis huit ans, a tenté d'éveiller les consciences, mais elle a soutenu, jeudi, ne recevoir aucun retour d'appel de députés conservateurs — incluant le secrétaire parlementaire de M. Fantino, Parm Gill.

«Ceux qui les aiment ces héros-là... nous, (leurs proches), on n'en a pas d'outils, on n'en a pas de formation», a-t-elle lancé, à la sortie de M. Fantino.

Le gouvernement Harper a consacré des millions de dollars additionnels dans les services et les prestations aux anciens combattants, mais les aidants naturels aimeraient recevoir plus d'aide financière directe.

PLUS:pc