NOUVELLES

Démonstration de force de la police à Pékin avant l'anniversaire de Tiananmen

29/05/2014 06:28 EDT | Actualisé 29/07/2014 05:12 EDT

Des unités commando et des policiers anti-émeute se sont livrés jeudi à une vaste démonstration de force à Pékin, quelques jours avant le 25e anniversaire de la répression du mouvement pro-démocratie de Tiananmen.

Lors de ces exercices, les agents ont fait étalage de leur capacité à répondre à des menaces telles que des prises d'otages, des attentats ou des manifestations de masse, a expliqué le Bureau de la sécurité publique.

La police a notamment publié sur son compte de microblogs une photo montrant comment des policiers anti-émeute, déployés derrière une haute barrière métallique, se préparaient à repousser l'assaut d'un groupe de manifestants armés de briques, de bâtons et de cocktails Molotov.

Ces manoeuvres impliquaient des blindés, des hélicoptères et des canons à eau, ainsi que la brigade d'élite de la police antiterroriste, l'unité commando "Léopard des neiges", qui est envoyée dans la région musulmane du Xinjiang quand y éclatent des troubles.

La couverture de ces exercices était réservée aux médias d'Etat chinois.

La sécurité générale à Pékin a été nettement renforcée ces derniers jours, avec notamment des fouilles dans le réseau du métro qui ont provoqué d'impressionnantes files d'attente des usagers aux heures de pointe.

La capitale chinoise a aussi lancé il y a quelques jours de nouvelles unités de la police armée, dotées de 150 véhicules anti-émeute.

A l'approche du 25e anniversaire de la date sensible du 4 juin, le régime chinois a aussi resserré son étau sur les dissidents et les militants engagés dans la défense des droits de l'homme, en procédant à des interpellations préventives.

Ces dernières semaines plusieurs villes de Chine ont par ailleurs été le théâtre d'attaques à l'arme blanche ou à l'explosif dans des lieux publics, des actes imputés par les autorités à des extrémistes musulmans de la région du Xinjiang.

cdh-seb/jug/ml

PLUS:hp