POLITIQUE

SNC-Lavalin demande 200 millions $ de plus pour le CUSM

29/05/2014 08:07 EDT | Actualisé 29/07/2014 05:12 EDT
Radio-Canada

Radio-Canada a appris que SNC-Lavalin pourrait réclamer autour de 200 millions de dollars de plus pour le chantier du Centre universitaire de santé de McGill (CUSM). Une réclamation surprenante puisque la construction en partenariat public-privé supposait pourtant qu'il n'y aurait pas de surprises.

Un texte de Anne Panasuk

Selon les sources de Radio-Canada, SNC-Lavalin réclamerait 170 millions de dollars pour des travaux qu'elle affirme non prévus au contrat.

À cela s'ajouteraient 21,5 millions pour des arrêts de travail au chantier.

Le total s'élève donc à 191,5 millions de dollars, soit 15 % des 1,34 milliard de dollars prévus pour la construction de l'hôpital.

La formule en PPP devant pourtant prémunir Québec contre les coûts supplémentaires, comme l'affirmait la présidente du Conseil du Trésor, Monique Jérôme Forget, en 2007.

« Tout est fait finalement avec un souci; que la surprise, c'est qu'il n'y a pas de surprises », avait-elle déclaré à l'époque.

« Normal » pour les « projets d'envergure »

Une note interne du gouvernement, datée de décembre 2013, indiquait déjà que SNC-Lavalin considérait que plusieurs éléments ne pouvaient être perçus comme faisant partie intégrante des travaux.

On peut notamment y lire que « la relation entre les parties est tendue » et que la firme d'ingénierie se serait plainte d'avoir été retardée par la « lenteur de décisions » du CUSM.

Le gouvernement en déduit donc que « cela sent la réclamation globale en préparation ».

Selon les informations obtenues par Radio-Canada, les documents pour obtenir le remboursement de ses dépenses auraient été déposés.

Un porte-parole du CUSM a confirmé à Radio-Canada que des discussions ont eu lieu pour faire des réclamations, ce qui est normal pour tout projet d'envergure. Il ajoute que les demandes de SNC seront analysées avec rigueur et fermeté.

La note interne du gouvernement datée de décembre 2013 faisait déjà état d'une provision budgétaire de 26 millions de dollars. Cette somme est toutefois bien inférieure aux 191 millions que réclamerait aujourd'hui SNC-Lavalin.

Dans une déclaration par courriel, la firme a indiqué que les parties étaient toujours en discussion concernant ces coûts supplémentaires.

INOLTRE SU HUFFPOST

Le chantier des urgences du CUSM