NOUVELLES

Valeant offre plus de liquide pour Allergan et menace d'ignorer le conseil

28/05/2014 07:17 EDT | Actualisé 28/07/2014 05:12 EDT

MONTRÉAL - La société pharmaceutique québécoise Valeant (TSX:VRX, NYSE:VRX) a accru mercredi la portion en espèces de son offre publique d'achat hostile pour l'entreprise américaine Allergan, qui fabrique le Botox, et a menacé de contourner le conseil d'administration en s'adressant directement aux actionnaires.

Néanmoins, des analystes ont laissé entendre que Valeant pourrait avoir à augmenter de nouveau son offre pour atteindre son objectif.

«Notre impression première est que l'offre de Valeant est plutôt décevante. Elle ne modifie pas vraiment la valeur fondamentale de l'offre», a affirmé Ronny Gal, de Bernstein Research.

Valeant a augmenté de 10 $ US la partie en espèces de son offre, à 58,30 $ US, tandis que la portion en actions demeurait inchangée, à 0,83 action de Valeant pour chaque action d'Allergan, ce qui donne à sa proposition une valeur d'environ 164,41 $ US par action, ou près de 50 milliards $ US au total.

La firme a également proposé de verser jusqu'à environ 25 $ US par action tout dépendant du succès du Darpin, un médicament ophtalmologique actuellement mis au point par Allergan. Elle s'est également engagée à investir jusqu'à 400 millions $ US dans le Darpin, en plus de conserver les employés d'Allergan responsables du développement de ce produit.

Le président et chef de la direction de Valeant, Michael Pearson, a indiqué que la nouvelle offre avait été faite en raison des préoccupations nées de la précédente. Certains estimaient qu'elle était insuffisante et qu'elle ne récompensait pas assez les actionnaires d'Allergan pour les éventuels succès du Darpin.

«Le message sans cesse reçu est que les actionnaires d'Allergan veulent que cette entente ait lieu, mais qu'ils veulent un prix plus élevé», a affirmé M. Pearson lors d'une présentation en présence d'investisseurs à New York.

Allergan (NYSE:AGN) a de son côté indiqué qu'elle examinerait l'offre révisée et agirait en fonction de ce que son conseil d'administration jugera représenter le meilleur intérêt de l'entreprise et de ses actionnaires.

Par ailleurs, Valeant a annoncé plus tôt en journée avoir accepté de vendre les droits sur cinq produits dermatologiques à Nestlé, la plus importante firme alimentaire de la planète, pour 1,4 milliard $ US.

«En vendant avant le temps, nous avons éliminé un obstacle de plus à notre intégration avec Allergan, et nous avons été en mesure d'obtenir un prix plus de cinq fois supérieur aux ventes. Nous pensons donc que cela a créé une valeur réelle pour les actionnaires», a affirmé M. Pearson lors de son allocution new-yorkaise.

Valeant a indiqué que Nestlé s'attendait à compléter son acquisition de Galderma en juillet. La transaction est assujettie aux conditions habituelles, et Valeant a précisé qu'elle n'était pas conditionnelle au succès de son offre pour Allergan.

Les cinq produits dermatologiques antivieillissement vendus à Nestlé sont Restylane, Perlane, Emerval, Sculptra et Dysport.

PLUS:pc