NOUVELLES

USA: Boehringer paie 470 M EUR pour solder des plaintes sur Pradaxa

28/05/2014 10:30 EDT | Actualisé 28/07/2014 05:12 EDT

Le laboratoire allemand Boehringer Ingelheim a indiqué mercredi qu'il était prêt à payer 650 millions de dollars, soit environ 470 millions d'euros, pour solder des plaintes aux Etats-Unis concernant son anticoagulant de nouvelle génération Pradaxa.

"Cet accord permet à Boehringer Ingelheim de se concentrer sur sa mission d'améliorer la vie des patients et d'éviter la distraction et l'incertitude générées par un long procès", explique, dans un communiqué, le laboratoire.

Boehringer Ingelheim espère que "la plupart, si ce n'est tous les plaignants (sur les 4.000 plaintes déposées environ) accepteront les termes de cet accord financier".

Le groupe insiste toutefois sur le fait que "les bénéfices et la sécurité de Pradaxa ont été confirmés dans de nombreux essais cliniques" et que les autorités sanitaires américaines, la FDA, ont réaffirmé le rapport bénéfices-risques positif de ce traitement s'il est utilisé comme conseillé, en prévention du risque d'accidents vasculaires cérébraux ou d'embolie systémique chez les patients souffrant de fibrillation auriculaire non valvulaire, un trouble du rythme cardiaque.

En octobre 2010, la FDA avait autorisé la mise en vente sur le marché américain du Pradaxa pour prévenir les AVC, tout en relevant parmi les effets secondaires possibles des hémorragies graves.

En France, des familles de personnes âgées décédées après avoir pris du Pradaxa avaient déposé à l'automne 2013 une plainte, qui a été classée sans suite en début d'année par le parquet de Paris.

maj/oaa/plh

PLUS:hp