NOUVELLES

Tour d'Italie - 17e étape: Pirazzi surprend l'échappée

28/05/2014 11:31 EDT | Actualisé 28/07/2014 05:12 EDT

L'Italien Stefano Pirazzi (Bardiani) a surpris ses compagnons d'échappée dans le dernier kilomètre pour remporter mercredi à Vittorio Veneto (nord) la 17e étape du Giro.

Le Colombien Nairo Quintana (Movistar) a gardé le maillot rose de leader à quatre jours de l'arrivée.

Pirazzi a devancé le Belge Tim Wellens, déjà deuxième à Montecassino (6e étape), l'Australien Jay McCarthy, le Belge Thomas De Gendt et l'Italien Matteo Montaguti.

Les autres membres de l'échappée du jour, précédés par le Finlandais Jussi Veikkanen, qui a levé le bras en franchissant la ligne (croyant probablement avoir gagné), ont terminé à une trentaine de secondes.

Le peloton a rallié l'arrivée avec un retard supérieur à 15 minutes.

Dans cette étape de 208 kilomètres, au lendemain de la très difficile journée du Stelvio (froid, pluie, neige), un groupe de 26 coureurs s'est formé à l'avant aux alentours du 81e kilomètre.

Avec dix-huit équipes représentées dans cette échappée, le peloton a laissé faire et le groupe a pu se disputer la victoire.

De Gendt, le premier à attaquer à 30 kilomètres de l'arrivée, a vu revenir Pirazzi dans la dernière côte du parcours, aux 20 kilomètres, puis leurs autres compagnons (Montaguti, McCarthy, Wellens).

Pirazzi, rageur, a démarré aux 1.300 mètres pour enlever son premier succès dans le Giro et faire un bras d'honneur en franchissant la ligne. "Une réponse à tous ceux qui m'ont critiqué", a déclaré ensuite l'Italien de 27 ans, qui a donné à l'équipe Bardiani (2e division) son troisième succès en moins de huit jours, après Marco Canola (13e étape) et Enrico Battaglin (14e étape).

Jeudi, le Giro revient en montagne, de Belluno au refuge Panarotta, dans le Valsugana. Deux cols, le San Pellegrino (1.918 m d'altitude) et le Redebus (1.457 m), sont au programme de cette 18e étape avant l'ascension finale de 16,8 kilomètres (à 7,9 % de pente moyenne).

jm/ac/fbx

PLUS:hp