NOUVELLES

Roland-Garros - Serena Williams: "J'adore devoir me relever"

28/05/2014 10:46 EDT | Actualisé 28/07/2014 05:12 EDT

Serena Williams, la N.1 mondiale et tenante du titre, éliminée au deuxième tour à Roland-Garros, a expliqué qu'elle "ador(ait) devoir se relever" et repartir de l'avant après une défaite aussi sévère que celle concédée mercredi.

Q: Comment expliquez-vous cette défaite ?

R: "Rien n'a marché pour moi aujourd'hui, absolument rien. C'était juste un jour sans. Vous ne pouvez pas être bien tous les jours, mais qu'est-ce que je déteste ne pas être bien en Grand Chelem. Ca arrive. Ce n'est pas la fin du monde. C'est ainsi. J'aime être ici à Paris. Mais il y a toujours l'an prochain. Au moins, je n'aurai aucun point à défendre l'année prochaine. Honnêtement, je pense que Garbine a très bien joué et de manière très intelligente. Je ne me suis pas adaptée. Elle joue très bien, de toute évidence. Je ne l'avais en fait jamais vue jouer comme ça. Espérons pour elle qu'elle puisse continuer ainsi."

Q: Comment jugez-vous les premiers mois de votre saison ?

R: "Mes premiers mois n'ont pas été bons du tout. Je n'ai pas été au-delà des huitièmes de finale en Grand Chelem cette année. J'ai bien un mot ou deux pour décrire ce début d'année, mais je pense que ce ne serait vraiment pas approprié, alors je vais m'arrêter là."

Q: Comment voyez-vous la suite de la saison ?

R: "Je vais rentrer chez moi et travailler cinq fois plus dur pour m'assurer de ne plus jamais perdre. Je suis évidemment super déçu, c'est sûr. J'ai travaillé très dur. Mais je peux peut-être faire encore mieux. Je suis sûr que je peux travailler encore plus dur. Et je sais que je peux jouer bien mieux que je n'ai joué aujourd'hui. Si je pensais ne pas pouvoir mieux jouer, je serais encore plus déçue. Mais comme je sais que je le peux, j'ai un objectif. Je veux faire de mon mieux, gagner et être la meilleure, c'est mon but. Parfois, c'est une bonne chose d'être sonnée comme ça, parce que vous devez vous remettre sur vos pieds. Et j'adore devoir me relever. J'adore ce défi."

Propos recueillis en conférence de presse

cyb/dhe

PLUS:hp