NOUVELLES

Pêches artisanales: des experts exhortent Ottawa à ne pas saborder les efforts

28/05/2014 02:44 EDT | Actualisé 28/07/2014 05:12 EDT

HALIFAX - Des scientifiques canadiens exhortent le gouvernement fédéral à ne pas faire obstruction à l'établissement des toutes premières directives des Nations unies visant à protéger les pêches artisanales à travers le monde.

Environ 70 experts canadiens des pêches ont signé une lettre pressant Ottawa de changer sa position sur les directives élaborées par un comité de l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO).

Parmi les 98 pays membres, le Canada a été le seul opposant aux directives qui seront soumises à une rencontre de la FAO le 8 juin à Rome.

Le ministère des Affaires étrangères a dit s'opposer à des termes utilisés dans les directives, qui assurent la protection des pêches artisanales en «situations d'occupation». Le porte-parole Adam Hodge a dit croire que cette formulation ne faisait que «politiser» un processus en cours d'élaboration depuis cinq ans.

Mais Ratana Chuenpagdee, une professeure à l'Université Memorial à Terre-Neuve-et-Labrador qui a été consultée pour l'établissement de ces directives, a soutenu qu'Ottawa s'inquiétait sans raison d'un impact quelconque sur les relations avec Israël et la Palestine.

Selon elle, l'opposition du Canada pourrait saborder ces directives exceptionnelles, qui visent à favoriser les pêches artisanales tout en promouvant la sécurité alimentaire et le développement durable à l'échelle internationale.

PLUS:pc