NOUVELLES

Obama promet d'accroître son soutien à l'opposition syrienne

28/05/2014 10:36 EDT | Actualisé 28/07/2014 05:12 EDT

Barack Obama a promis mercredi d'accroître le soutien américain à l'opposition syrienne qui lutte à la fois contre le régime du président Bachar al-Assad et contre des extrémistes islamistes.

"Je vais travailler avec le Congrès pour augmenter notre soutien à ceux, dans l'opposition syrienne, qui offrent la meilleure alternative aux terroristes et à un dictateur brutal", a déclaré le président américain lors d'un discours à l'académie militaire de West Point, dans l'Etat de New York.

M. Obama a aussi insisté sur le fait qu'avec ses alliés en Europe et dans le monde arabe il allait continuer à pousser pour parvenir à une solution politique afin de tenter de résoudre cette crise.

"Aussi frustrant que ce soit, il n'y a pas de réponse facile, pas de solution militaire qui puissent éliminer les souffrances dans un avenir proche", a regretté M. Obama.

"En tant que président, j'ai pris la décision de ne pas envoyer de troupes américaines au milieu de cette guerre civile, et je pense que c'était la bonne décision. Mais cela ne signifie pas qu'on ne doit pas aider le peuple syrien à lutter contre un dictateur qui bombarde et affame son peuple", a-t-il ajouté, soulignant qu'en assistant l'opposition armée, les Etats-Unis "diminueront aussi le nombre d'extrémistes qui trouvent un refuge au milieu du chaos".

Barack Obama veut également faire davantage d'efforts pour les voisins de la Syrie: Jordanie, Liban, Turquie et Irak, qui accueillent de nombreux réfugiés syriens.

Officiellement, le soutien américain aux rebelles syriens se cantonne depuis le début du conflit à une aide non létale pour un montant de 287 millions de dollars.

Mais mardi le Wall Street Journal a affirmé que Barack Obama s'apprêtait à autoriser le Pentagone à entraîner des rebelles syriens modérés, reflétant les inquiétudes de la Maison Blanche face à la montée en puissance des extrémistes liés à Al-Qaïda.

Dans le même temps, un journal russe a annoncé que Moscou allait octroyer 240 millions de dollars d'aide à son allié syrien.

Le conflit en Syrie a démarré en mars 2011 et fait plus de 160.000 morts ainsi que 9 millions de réfugiés et déplacés.

bur-bdx/sam

PLUS:hp