NOUVELLES

Le médiateur de l'OSCE pour l'Ukraine n'exclut pas un retrait des observateurs

28/05/2014 05:37 EDT | Actualisé 28/07/2014 05:12 EDT

Le médiateur de l'OSCE pour l'Ukraine, le diplomate allemand Wolfgang Ischinger, n'a pas exclu un retrait des observateurs de l'OSCE en Ukraine si la situation devenait trop dangereuse, dans un entretien télévisé mercredi.

"Si l'état de la sécurité est tel que l'on doit craindre pour la vie de nos collaborateurs --ce sont des travailleurs civils-- alors il va falloir, je le crains, les retirer effectivement", a dit M. Ischinger, questionné à ce sujet sur la télévision publique allemande ZDF.

Il a reconnu que cette question d'un éventuel retrait était "difficile", estimant que là où la situation "n'était justement pas tranquille", il était "bon d'avoir le plus d'observateurs possibles". Ils ont aussi une "influence apaisante", a-t-il estimé.

Interrogé pour savoir s'il avait eu des nouvelles des quatre observateurs de l'OSCE arrêtés, selon le gouvernement danois, dans la soirée de lundi à un check-point par des séparatistes dans l'est rebelle de l'Ukraine, M. Ischinger a dit: "malheureusement non". "Nous n'avons pas eu d'autres nouvelles cette nuit", a-t-il ajouté.

"Nous ne savons pas exactement où ils se trouvent. Mais on peut supposer qu'ils sont aux mains d'un groupe de rebelles ou de séparatistes, quelconque", a-t-il continué.

Selon l'OSCE, les quatre membres enlevés sont danois, estonien, turc et suisse.

Il y a un mois, une autre équipe de l'OSCE avait été capturée par des séparatistes prorusses dans l'est de l'Ukraine et détenue pendant une semaine dans le bastion rebelle de Slaviansk.

clp/aro/abk

PLUS:hp