NOUVELLES

Le Cambodge n'acceptera que des réfugiés "volontaires" envoyés par l'Australie

28/05/2014 08:58 EDT | Actualisé 28/07/2014 05:12 EDT

Le Cambodge, d'accord sur le principe de relocaliser sur son territoire des demandeurs d'asile en route pour l'Australie, a indiqué mercredi qu'il n'accepterait que des réfugies volontaires.

"Nous acceptons que des réfugiés qui acceptent volontairement de venir au Cambodge. C'est le principe le plus important", a déclaré à la presse le ministre des Affaires étrangères Hor Namhong.

Phnom Penh avait annoncé le mois dernier être ouvert à l'idée d'accueillir des boat-people interceptés sur leur chemin vers l'Australie, malgré la polémique liée à la perspective d'envoyer des réfugiés vers un des pays les plus pauvres du monde.

Aucun accord formel n'a pour l'instant été signé et le ministre a précisé que la proposition était à l'étude.

L'Australie avait rejeté la semaine dernière les inquiétudes de certains craignant que l'argent donné au Cambodge pour la réinstallation des réfugiés puissent finir dans les poches de responsables corrompus. Elle n'a pas précisé les sommes qui pourraient être déboursées.

Le gouvernement conservateur australien, en poste depuis septembre, a mis en place une politique controversée visant à renvoyer en Indonésie les bateaux de réfugiés qui quittent l'archipel pour tenter d'atteindre clandestinement l'Australie.

Cette politique s'ajoute à celle adoptée par le précédent gouvernement de centre-gauche qui consiste à renvoyer dans un pays tiers, comme la Papouasie-Nouvelle Guinée, les réfugiés qui toucheraient le sol australien par la mer.

Le Premier ministre cambodgien Hun Sen est régulièrement accusé d'ignorer les droits de l'Homme et de faire taire la dissidence.

suy-dr/abd/dth/plh

PLUS:hp