POLITIQUE

Gaétan Barrette a été président de la FMSQ... sans en être membre

28/05/2014 03:35 EDT | Actualisé 28/05/2014 03:44 EDT
PC

QUÉBEC - De janvier à mars 2014, le ministre de la Santé Gaétan Barrette a été président de la Fédération des médecins spécialistes du Québec (FMSQ), sans toutefois en être membre.

Chaque membre de la FMSQ doit renouveler chaque année son inscription auprès de son association; celle des radiologistes, dans le cas du docteur Barrette.

«Je savais que j'allais partir», a expliqué Gaétan Barrette en point de presse. L'attachée-presse du ministre, Joanne Beauvais, a expliqué par la suite que des discussions étaient déjà en cours entre Gaétan Barrette et le PLQ en vue de la prochaine campagne électorale. «Ça faisait déjà un bon bout de temps que ça se parlait au sein du parti qu'il allait se lancer», dit-elle.

Le président de la FMSQ s'est alors retrouvé à contrevenir aux règles de sa propre fédération. «C'est à dire que sur le plan technique je dois effectivement être membre, mais sur le plan technique, je n'étais effectivement pas membre», a lancé Gaétan Barrette, moqueur.

«Vous pouvez appeler ça une légère négligence», a-t-il ajouté.

Les questions sur son membership ont surgi après que le docteur Barrette ait affirmé qu'il était toujours membre de la FMSQ mercredi matin. Le ministre est ensuite revenu sur cette déclaration en cours de journée. Cette situation aurait placé le docteur Barrette dans une situation délicate, alors qu'il est appelé à négocier l'étalement de la hausse de salaire des médecins spécialistes, dont il faisait partie jusqu'à tout récemment.

Gaétan Barrette a lui-même réussi à arracher cette hausse d'environ 1 milliard$ pour les années 2013-2014 et 2015-2016 alors qu'il était président de la FMSQ. Devenu ministre de la Santé, le docteur Barrette s'est vu confier le mandat de renégocier l'étalement de cette hausse sur une plus longue période afin de soulager les finances publiques et de permettre l'atteinte du déficit zéro dès 2015-2016.

Mercredi, le ministre a indiqué qu'en cas d'impasse dans les négociations avec la FMSQ, il pourrait se voir obligé d'imposer la durée de l'étalement. Il a toutefois précisé qu'il n'envisage pas cette mesure pour le moment. «Ce serait un recours extrême», dit-il.

INOLTRE SU HUFFPOST

Gaétan Barrette, candidat du PLQ