NOUVELLES

Daniel Therrien est choisi par Harper comme nouveau commissaire à la vie privée

28/05/2014 06:42 EDT | Actualisé 28/07/2014 05:12 EDT

OTTAWA - Un sous-procureur québécois du ministère de la Justice a été choisi pour être le prochain commissaire à la protection de la vie privée par le premier ministre du Canada Stephen Harper.

La nomination de Daniel Therrien doit être approuvée par des résolutions de la Chambre des communes et du Sénat avant d'être officielle. M. Therrien prendrait la relève de la commissaire par intérim, Chantal Bernier, qui a elle-même remplacé Jennifer Stoddart en 2013.

Présentement sous-procureur général adjoint du portefeuille de la Sécurité publique, de la Défense et de l’Immigration, au ministère de la Justice, M. Therrien a travaillé pour plusieurs autres agences fédérales. Admis au Barreau du Québec en 1981, il a amorcé sa carrière d'avocat au ministère du Solliciteur général, au Service correctionnel du Canada et à la Commission nationale des libérations conditionnelles. De 1990 à 2001, il a occupé le poste d'avocat général principal et de directeur aux Services juridiques — Citoyenneté et Immigration — du ministère de la Justice.

M. Therrien a ensuite occupé le poste de directeur général à la Direction générale de la politique de protection des réfugiés d'Immigration Canada. En 2002, il a assumé le rôle de gestionnaire, stratégie juridique et droit international au cabinet du sous-ministre adjoint, portefeuille de la Citoyenneté et de l'Immigration du ministère de la Justice. Il occupe le poste de sous-procureur général adjoint, portefeuille de la sécurité publique, de la Défense et de l'Immigration au ministère de la Justice depuis 2005.

M. Therrien a participé aux négociations sur les principes de la protection des renseignements personnels entre le Canada et les États-Unis dans le cadre de l'entente sur le périmètre de sécurité.

Le commissaire à la vie privée veille à ce que les agences gouvernementales et les compagnies privées respectent les lois fédérales de respect de la vie privée et traite les plaintes du public sur de possibles violations.

Dans un communiqué, mercredi, M. Harper s'est dit heureux que M. Therrien accepte qu'il propose sa candidature à ce poste, ajoutant qu'il était «hautement qualifié» et qu'il saurait «mettre à profit son expérience considérable en droit et dans les questions touchant la protection de la vie privée dans l’exercice de ses fonctions».

PLUS:pc