NOUVELLES

Voitures automatisées : un million de kilomètres sans accident ni chauffeur

27/05/2014 06:54 EDT | Actualisé 27/07/2014 05:12 EDT
AFP

Pour toute une génération de trentenaire et de quadragénaire, le concept de la voiture entièrement automatisée ravive instantanément le souvenir lointain de la série télé K2000. KITT pouvait non seulement parler : si cette Pontiac Firebird 1982 roulait à chaque épisode au secours du justicier Michael Knight.

Un texte de Vincent Maisonneuve Twitter Courriel

Voilà que la réalité semble sur le point de rattraper la fiction. Le jour où nous n'aurons plus à toucher au volant, où notre voiture nous laissera devant le bureau, le restaurant ou la maison pour ensuite se stationner elle-même n'est peut-être pas si loin.

Plusieurs constructeurs planchent actuellement sur des modèles de voiture entièrement automatisée. « On vise 2020, dit Benoit Charrette, rédacteur en chef de l'Annuel de l'automobile. « Les compagnies automobiles comme Nissan, Volvo, Mercedes et Audi travaillent déjà sur des projets pour présenter d'ici 2020 leur modèle au public. »

Pendant que les grands constructeurs multiplient les expériences en circuit fermé, une douzaine de voitures automatisées conçues par Google sillonnent les routes achalandées de la Californie.

En 5 ans, les voitures de Google ont franchi le cap du million de kilomètres sans avoir un seul accident. Après avoir maitrisé les déplacements sur les autoroutes, Google affirme avoir perfectionné son logiciel pour l'adapter à la conduite en ville, beaucoup moins prévisible. Dans un récent texte publié sur son blogue, Google assurait que le logiciel est aujourd'hui capable de détecter des centaines d'objets simultanément.

« Que ce soit un piéton qui traverse la rue au mauvais endroit, le signal d'arrêt tenu à bout de bras par un brigadier scolaire ou le geste d'un cycliste qui s'apprête à changer de direction, l'ordinateur peut tout voir en même temps sans jamais être distrait », affirme la société américaine.

Chez Google on est convaincu que la voiture automatisée permettra de prévenir les accidents et d'améliorer la fluidité de la circulation routière. L'Américain qui passe en moyenne 52 minutes par jour derrière le volant pourrait en profiter pour maximiser le temps passé dans les bouchons.

Mais si la technologie est disponible, Benoit Charrette rappelle que l'introduction des voitures autonomes soulève encore bien des questions. « On fait quoi si une voiture sans conducteur a un accrochage? Qui est assuré? Qui va payer pour cela? Il n'y a personne au volant! »

INOLTRE SU HUFFPOST

Future Cars