NOUVELLES

USA: Sept mois de prison pour le pirate informatique "Sabu"

27/05/2014 12:46 EDT | Actualisé 27/07/2014 05:12 EDT

Le pirate informatique "Sabu", fondateur du groupe LulzSec en 2011, a été condamné mardi à New York à sept mois de prison - qu'il a déjà purgés - et il donc ressorti libre du tribunal fédéral de Manhattan.

De son vrai nom Hector Xavier Monsegur, "Sabu", ex-membre d'Anonymous et Internet Feds, risquait au départ de 21 à 26 ans de prison pour divers délits de fraude informatique et bancaire. Il avait plaidé coupable en août 2011, et accepté de coopérer avec les enquêteurs.

Les procureurs ont souligné sa "coopération exceptionnelle" depuis son arrestation en 2011. A l'époque il avait été laissé en liberté, avant de passer sept mois en prison en 2012 pour avoir posté en ligne des contenus sans autorisation.

Sa coopération a permis de déjouer ou atténuer quelque 300 actes de piratage qui auraient causé des millions de dollars de dégâts, ont fait valoir les procureurs.

"Sabu" a également permis plusieurs arrestations et condamnations de pirates informatiques de premier plan, ont-ils ajouté.

Avant de quitter libre le tribunal, "Sabu", en polo noir et pantalon de jogging gris, a assuré à la juge qu'on ne le reverrait pas au tribunal.

"J'ai fait un long chemin. Je ne suis pas la même personne" qu'il y a quatre ans, a-t-il assuré.

En tant que membre d'Anonymous, il avait, entre décembre 2010 et juin 2011, participé à des attaques informatiques contre les gouvernements tunisien, algérien, yéménite et zimbabwéen, selon les autorités américaines. Il avait également été impliqué dans le piratage des sites des cartes de crédit Visa, Mastercard et PayPal.

Pour le groupe Internet Feds, également affilié à Anonymous, il avait aussi mené plusieurs opérations de piratage et de vols dans les serveurs de grands groupes américains et étrangers, dont HB Gary, Fox television et le groupe Tribune.

Et pour LulzSec, il avait notamment attaqué le site de la chaîne de télévision américaine PBS, Sony pictures, Sony music en Belgique, en Russie et aux Pays-Bas, l'entreprise de jeux informatiques Nintendo basée au Japon, mais aussi le site du sénat américain.

bd/rap

PLUS:hp