NOUVELLES

Série Canadiens–Rangers : les Canadiens de Montréal remportent le cinquième match (PHOTOS)

27/05/2014 10:59 EDT | Actualisé 28/05/2014 12:03 EDT
Richard Wolowicz via Getty Images
MONTREAL, QC - MAY 27: Rene Bourque #17 of the Montreal Canadiens celebrates his second period goal at 6:54 against the New York Rangers during Game Five of the Eastern Conference Final in the 2014 NHL Stanley Cup Playoffs at Bell Centre on May 27, 2014 in Montreal, Canada. (Photo by Richard Wolowicz/Getty Images)

MONTRÉAL - Le Canadien a sauvé sa peau pour la troisième fois des séries en défaisant les Rangers de New York 7-4 au Centre Bell, mardi, au terme d'un cinquième duel débridé de nature à favoriser le vieillissement prématuré des entraîneurs.

"Ç'a été un de ces matchs bizarres qui ne s'expliquent pas, a commenté l'entraîneur des Rangers Alain Vigneault. Un match comme il en arrive pendant une saison. Nous n'en avons pas connu plusieurs cette saison."

"Le genre de match qui donne des cheveux gris à l'entraîneur", a lancé son homologue Michel Therrien.

"Ce que je retiens, c'est que nous étions prêts à relever le défi", a-t-il ajouté.

"Le Canadien a fait ce qu'il devait pour l'emporter, a repris Vigneault. Nous retournons chez nous pour jouer un meilleur match, sans enlever de mérite à nos adversaires."

Rene Bourque a été la vedette de la soirée, avec trois buts. Alex Galchenyuk, en plus d'une mention d'assistance, Tomas Plekanec, Max Pacioretty, qui a ajouté une aide, et David Desharnais ont été les marqueurs. Lars Eller et Dale Weise ont amassé deux passes chacun, tandis qu'Andrei Markov s'est fait complice de trois buts.

"Cette performance vient au sommet de mes plus valorisantes en carrière", a affirmé Bourque.

Weise a brièvement été mis K.-O. par la mise en échec sournoise de John Moore en troisième période, mais il est revenu dans le match après une visite au vestiaire des siens. Moore recevra sous peu un coup de fil du responsable du département de la sécurité des joueurs de la LNH, Stéphane Quintal.

Le trio de Derek Stepan a fourni tous les buts des Rangers: Stepan, deux fois, Rick Nash, en plus d'une aide, et Chris Kreider, qui a ajouté trois passes.

La soirée a été ardue pour les gardiens. Henrik Lundqvist, des Rangers, a été remplacé par Cam Talbot après avoir cédé quatre fois sur 19 tirs. Talbot a permis deux buts sur huit lancers encaissés.

Après avoir accordé quatre buts face aux 16 premiers tirs qu'il a reçus, Dustin Tokarski s'est bien ressaisi, particulièrement au troisième vingt. Il a fini le match avec 23 arrêts.

La finale de l'Est, que les Rangers mènent maintenant 3-2, se déplace dans la "Grosse Pomme" pour le sixième affrontement, jeudi.

La meilleure amorce

Le CH ne pouvait pas mieux amorcer la soirée, en obtenant le premier but en supériorité numérique. Compte tenu des déboires que le jeu de puissance avait connus dimanche, le but de Galchenyuk en a été un très important. Bien positionné devant Lundqvist, il a été récompensé.

Tokarski a par la suite réalisé un arrêt époustouflant _ "chanceux", comme il l'a dit _ qui a fait bondir les spectateurs de leurs sièges. Dans son déplacement latéral, le jeune gardien a vu la rondelle venant du bâton de Carl Hagelin bifurquer sur le manche de son bâton.

Tokarski a moins bien paru sur le but égalisateur des Rangers, à 10:44. Le tir bas de Stepan l'a déjoué du côté du bloqueur. Lundqvist lui a rendu la pareille, à 12:24, en ne maîtrisant pas le lancer de Plekanec du côté de la mitaine.

Folle deuxième

Ça mettait la table pour une folle deuxième période de six buts au cours de laquelle le Tricolore a laissé filer une avance de trois filets, avant de reprendre les devants.

Les réussites de Pacioretty, à 3:44, et de Bourque, à 6:54, ont confirmé que Lundqvist n'était pas dans son assiette et Vigneault allait le remplacer par Talbot lors d'un temps d'arrêt télé, à 8:58.

On dirait que les joueurs du CH ont interprété ce changement comme une reddition de la part des visiteurs. Grossière erreur... Quatre minutes 24 secondes plus tard, c'était 4-4!

Le but de Nash a commencé le bal, à 9:48. Gorges a bêtement redirigé son tir anodin derrière Tokarski. Stepan a profité d'un moment de confusion, à 12:06, avant que Kreider ne marque en supériorité, à 12:06. Plekanec avait été puni pour réaction exagérée parce qu'il avait feint d'avoir été atteint au visage par un bâton d'un rival.

"Je n'ai pas ressenti la nécessité de me prévaloir du temps d'arrêt à ma disponibilité parce que l'attitude des gars était bonne", a mentionné Therrien.

Bourque lui a donné raison en redonnant aussitôt l'avance aux siens à 15:10, complétant la belle manoeuvre de Weise et d'Eller.

Chapeau Rene!

Le Canadien a commencé la troisième comme si c'était lui qui accusait un retard d'un but. Une excellente approche à avoir.

Tôt, Bourque a vu un tir frapper le poteau. Mais ce n'était que partie remise, le patineur de Lac La Biche s'est amené comme un train en zone adverse, et Weise l'a bien vu. Bourque a provoqué un déferlement de casquettes en soulevant le caoutchouc dans la partie supérieure du but.

C'était loin d'être terminé. Les Rangers ont pu déployer une attaque massive de deux joueurs pendant 33 secondes. Mais Tokarski a bien résisté.

Moore a par la suite frappé vicieusement Weise dans son angle mort au centre de la patinoire. Il a écopé une pénalité majeure, mais le CH n'en a pas profité.

Desharnais allait permettre à la foule de mieux respirer, avec plus de quatre minutes à jouer, en poussant le disque dans le filet abandonné.

INOLTRE SU HUFFPOST

Séries 2014 - Troisième ronde: Canadiens - Rangers