NOUVELLES

Jacynthe Côté, chef de la direction de Rio Tinto Alcan, démissionne pour des raisons personnelles

27/05/2014 11:55 EDT | Actualisé 27/07/2014 05:12 EDT
PC

Changement de garde majeur à la tête de Rio Tinto Alcan. La chef de la direction, Jacynthe Côté, quitte son poste pour des raisons personnelles.

L'ingénieure originaire de Normandin, au Lac-Saint-Jean, affirme vouloir poursuivre de nouveaux défis. Elle occupait ces fonctions depuis janvier 2009. 

Sous sa gouverne, l'entreprise a construit l'usine pilote AP-60 de Jonquière, mis en lock-out l'aluminerie d'Alma pendant six mois, et mis en place un plan de restructuration pour rentabiliser cette division qui a fait perdre 30 milliards de dollars au géant anglo-australien Rio Tinto.

Dans un communiqué, la multinationale révèle que Jacynthe Côté sera remplacée par Alfredo Barrios à la tête de la division aluminium. M. Barrios était jusqu'à maintenant le directeur et vice-président exécutif de la coentreprise TNK-BP, la plus importante compagnie pétrolière de Russie.

Auparavant, l'homme de 48 ans a occupé divers postes dans le secteur pétrolier en Europe et aux États-Unis.

C'est le chef de la direction de Rio Tinto, Sam Walsh, qui a annoncé ce changement ce matin.

Point de vue syndical

Le président du Syndicat national des employés de l'aluminium d'Arvida (SNEAA), Alain Gagnon, accueille le départ de Jacynthe Côté avec un mélange de déception et d'espoir.

Il estime que la chef de la direction a fait beaucoup pour sauver l'usine d'alumine Vaudreuil de Jonquière, en plus d'étirer la vie des vieilles cuves précuites de l'aluminerie en attendant la seconde phase de l'usine pilote AP-60.

Quant à l'arrivée d'Alfredo Barrios, Alain Gagnon préfère voir les choses du bon côté. Selon lui, le fait que M. Barrios ait travaillé dans le secteur pétrolier est de bon augure, car il fera face au même genre de défi.

Réactions politiques

Pour sa part, le député du Parti québécois dans Jonquière, Sylvain Gaudreault, se dit peu rassuré face à ce changement de garde chez RTA. Il estime que l'arrivée d'Alfredo Barrios au poste de chef de la direction illustre bien les conséquences de la vente d'Alcan à l'anglo-australienne Rio Tinto.

Sylvain Gaudreault ajoute que Jacynthe Côté connaissait bien les rouages de l'industrie. « J'espère que dans la période de transition qui s'en vient, explique-t-il, Mme Côté va rapidement faire comprendre à son successeur que l'aluminium produit au Saguenay-Lac-Saint-Jean est le plus vert au monde parce qu'il est produit avec une énergie renouvelable, qui est l'hydroélectricité. »

INOLTRE SU HUFFPOST

Le Planétarium Rio Tinto Alcan: spectacles et exposition