NOUVELLES

Les Blackhawks espèrent renverser la vapeur lors du match no 5 contre les Kings

27/05/2014 09:10 EDT | Actualisé 27/07/2014 05:12 EDT

CHICAGO - Les unités spéciales ont été effroyables. Les mises en jeu ont suscité des maux de tête. Patrick Kane, Marian Hossa et Patrick Sharp ont été limités à un seul but au total pour les Blackhawks de Chicago.

Les champions en titre de la Coupe Stanley sont dans l'eau chaude en finale de l'Association de l'Ouest, puisqu'ils tirent de l'arrière 3-1 contre les Kings de Los Angeles.

Les Blackhawks seront toutefois de retour à domicile pour le match no 5 mercredi soir, et ils ont déjà surmonté un obstacle similaire auparavant.

«Nous voulons simplement gagner le match no 5, a dit l'entraîneur Joel Quenneville après l'arrivée des Blackhawks à Chicago mardi après-midi. C'est tout. Il faut retrouver notre momentum et bâtir là-dessus.»

La dernière fois que les deux équipes s'étaient retrouvées à Chicago, les Kings avaient donné le ton en inscrivant cinq buts en troisième période en route vers un gain de 6-2 lors du match no 2.

Ça s'est poursuivi avec deux victoires impressionnantes à Los Angeles qui ont permis aux Kings de s'approcher à un seul triomphe d'une deuxième participation à la finale de la Coupe Stanley en trois ans.

Les Kings ont malmené l'infériorité numérique des Blackhawks en inscrivant cinq buts à leurs 10 dernières opportunités, tout en limitant les hommes de Quenneville à un seul filet en avantage numérique au cours de leurs 11 dernières occasions.

Anze Kopitar et les Kings ont remporté 58 pour cent (106-en-184) de leurs mises en jeu pendant leur séquence victorieuse, amputant les Blackhawks de leur style de jeu axé sur la possession de la rondelle.

«Nous avons des joueurs de centre expérimentés, a souligné l'entraîneur Darryl Sutter après la victoire de 5-2 des Kings lundi soir. Les quatre d'entre eux ont déjà été dans cette situation auparavant. Vous savez, ils doivent s'occuper des deux extrémités de la patinoire. Ils sont essentiels dans notre structure de jeu.»

Mais la série est loin d'être terminée.

Il y a un an, les Blackhawks tiraient de l'arrière 3-1 contre les Red Wings de Detroit en deuxième ronde avant de disputer le match no 5 à domicile. Andrew Shaw avait alors marqué deux buts dans une victoire de 4-1 qui avait redonné vie aux Blackhawks.

Ces derniers s'étaient également inclinés lors des trois premiers matchs de leur série de premier tour contre les Canucks de Vancouver en 2011, avant d'effectuer une remontée qui s'était conclue par un revers de 2-1 en prolongation lors du match no 7.

Ils se fient maintenant sur ces expériences passées pour poursuivre leur série actuelle, même s'ils reconnaissent que les Kings représentent un problème totalement différent.

«Nous avons hâte de sauter sur la patinoire demain (mercredi) soir», a dit le défenseur Brent Seabrook.

«Je sais que les gars étaient très motivés à bord de l'avion ce matin, lors du déjeuner. Nous avons hâte de sauter sur la patinoire demain pour tenter de retrouver notre momentum et d'être de nouveau confortables.»

PLUS:pc