NOUVELLES

Le Brésil promet un Mondial écologique: "passeport vert" et émissions compensées

27/05/2014 06:05 EDT | Actualisé 27/07/2014 05:12 EDT

Le gouvernement brésilien a annoncé mardi une série d'initiatives pour rendre la Coupe du monde plus écologique, comme la compensation des émissions de gaz à effet de serre, des stades respectueux de l'environnement et un "passeport vert" pour les touristes.

"Nous voulons marquer des buts écologiques", a déclaré la ministre de l'Environnement, Izabella Teixeira, lors d'une conférence de presse.

Comme la majorité des grands événements, le Mondial de football -du 12 juin au 13 juillet- va générer une grande quantité de gaz polluants comme le CO2 qui provoquent le réchauffement de la planète.

Transports, travaux, hébergement et tout ce qui a à voir directement ou indirectement avec la compétition produiront 1,4 million de tonnes de carbone, ce qui équivaut à un peu moins de la moitié des gaz générés par les jeux Olympiques de Londres en 2012, a précisé Mme Teixeira.

Le gouvernement calcule que 59.000 tonnes de CO2 ont déjà été compensées par un programme gouvernemental par lequel des entreprises font don de crédits carbone en échange d'un certificat "vert" qui leur fait de la publicité pour avoir collaboré à rendre le Mondial plus écologique.

Jusqu'à présent, le programme a obtenu une adhésion équivalente à 115.000 tonnes, a dit Mme Teixeira.

Brasilia a également lancé un "passeport vert" en collaboration avec le Programme des Nations Unies pour l'environnement qui devra encourager la consommation durable des touristes dans les 12 villes hôtes, avec des applications pour les téléphones portables et des informations sur les réseaux sociaux.

D'après le gouvernement, "ce sera la première Coupe où tous les stades suivront des modèles de construction et de gestion durable", avec la certification LEED (Leadership in Energy and Environmental Deign).

ym/cdo/ybl/fbx

PLUS:hp