NOUVELLES

Les États-Unis recommandent à leurs ressortissants de quitter immédiatement la Libye

27/05/2014 07:24 EDT | Actualisé 27/07/2014 05:12 EDT
ASSOCIATED PRESS
FILE - In this Tuesday Feb. 14, 2012 file photo, Libyan militias from towns throughout the country's west parade through Tripoli, Libya. At the heart of the Libyan capital, the open-air Fish Market was once where residents went to buy everything from meat and seafood to clothes and pets. Now it?s Tripoli?s biggest arms market, with tables displaying pistols and assault rifles. Ask a vendor, and he can pull out bigger machine guns to sell for thousands of dollars. (AP Photo/Abdel Magid Al Fergany, File)

Les États-Unis recommandent à tous leurs ressortissants de quitter "immédiatement" la Libye en raison de la situation "imprévisible et instable" qui y règne, a indiqué le département d'Etat dans une note diffusée mardi.

"En raison de la présomption selon laquelle les étrangers, et notamment les citoyens américains, qui se trouvent en Libye sont liés au gouvernement américains ou à des ONG américaines, les voyageurs doivent être conscients qu'ils risquent d'être enlevés, attaqués ou tués", explique la diplomatie américaine.

Les Etats-Unis sont encore traumatisés par l'attaque du 11 septembre 2012 contre le consulat américain de Benghazi, qui avait coûté la vie à quatre Américains, dont l'ambassadeur Christopher Stevens.

"En raison de problèmes de sécurité, le département d'Etat n'a qu'un personnel limité à l'ambassade (américaine) de Tripoli et n'a que des moyens très limités pour venir au secours de citoyens américains en Libye", souligne encore le département d'Etat.

La situation est extrêmement confuse en Libye. Le gouvernement et le Parlement sont à couteaux tirés alors qu'un général dissident rallie de plus en plus de soutiens. Sans compter des violences meurtrières quotidiennes, notamment dans l'est du pays.

Plus tôt mardi, Washington a décidé de déployer un navire d'assaut amphibie avec un millier de soldats du corps des Marines à son bord, à proximité des côtes libyennes pour être prêt à conduire une éventuelle évacuation de son ambassade à Tripoli.