NOUVELLES

Egypte: le scrutin présidentiel prolongé d'un jour (médias d'Etat)

27/05/2014 12:00 EDT | Actualisé 27/07/2014 05:12 EDT

L'élection présidentielle en Egypte, qui devait se dérouler sur deux jours, a été prolongée d'une journée jusqu'à mercredi "pour permettre au plus grand nombre de voter", ont annoncé les médias d'Etat citant la commission électorale officielle.

L'homme fort de l'Egypte et ex-chef de l'armée Abdel Fattah al-Sissi, qui a destitué le président islamiste Mohamed Morsi en juillet, est donné largement gagnant, mais il s'est toujours dit soucieux d'être élu avec un vote massif.

Or les commentateurs des médias d'Etat et privés, quasi-unanimement pro-Sissi, se faisaient mardi l'écho d'une participation relativement faible pour l'heure, sans qu'aucun chiffre n'ait été communiqué jusqu'à présent.

M. Sissi, maréchal à la retraite, dirige de facto le gouvernement intérimaire qu'il avait installé après son coup de force du 3 juillet contre M. Morsi, et jouit d'un véritable culte de la personnalité depuis qu'il a engagé soldats et policiers dans une répression sanglante contre les islamistes.

Mais, ce n'est qu'après un référendum constitutionnel largement conçu comme un plébiscite qu'il avait décidé de se présenter à la présidentielle et, depuis qu'il est candidat, il n'a de cesse de se soucier ouvertement, à longer d'interviews télévisées fleuves, d'un véritable adoubement populaire.

Au deuxième tour de la présidentielle de juin 2012, M. Morsi avait recueilli 51,73% des suffrages avec une participation de 51,85%, considérée à l'époque par les experts comme un taux relativement élevé pour le pays.

se-gir/fcc

PLUS:hp