NOUVELLES

Des autochtones affrontent des policiers à cheval dans la capitale du Brésil

27/05/2014 08:29 EDT | Actualisé 27/07/2014 05:12 EDT

BRASILIA, Brésil - Des manifestants autochtones arborant des parures traditionnelles ont affronté des policiers à cheval mardi dans la capitale du Brésil, tout près d'un stade qui accueillera des matchs de la Coupe du monde de soccer.

Dans un affrontement diffusé en direct à la télévision, des policiers antiémeute ont tiré des gaz lacrymogènes sur de petits groupes de manifestants, dont certains lançaient des pierres et des morceaux de bois aux forces de l'ordre. Certains manifestants étaient armés d'arcs et de flèches et en ont tiré quelques-unes vers les policiers.

La police a indiqué qu'elle n'avait pas d'informations sur d'éventuels blessés durant l'affrontement dans le centre de Brasilia, qui impliquait environ 300 manifestants.

Des militants autochtones voulaient dénoncer un projet de loi à l'étude qui menace de réduire la taille de certains territoires réservés aux groupes autochtones. Ils ont été rejoints par des manifestants opposés à l'organisation de la Coupe du monde par le Brésil. De nombreux Brésiliens dénoncent les milliards de dollars dépensés pour l'événement, estimant que l'argent aurait dû être consacré à l'amélioration des services publics.

Le Brésil vit des manifestations quasi quotidiennes à l'approche de la Coupe du monde, qui commence le 12 juin. L'an dernier, de grandes manifestations antigouvernementales avaient eu lieu dans des dizaines de villes durant la Coupe des confédérations.

Les récentes manifestations ont été beaucoup moins imposantes que celles de l'année dernière, quand un million de personnes étaient descendues dans les rues de tout le pays en une seule soirée.

PLUS:pc