NOUVELLES

Tour d'Italie - 10e étape: déclarations

20/05/2014 01:20 EDT | Actualisé 20/07/2014 05:12 EDT

Nacer Bouhanni (FRA/FDJ.fr), vainqueur de l'étape: "Ce n'est jamais facile de gagner ! Sky a fait la dernière montée très vite, j'ai dû m'accrocher et j'ai basculé dans les vingt premiers. L'équipe a été formidable, elle avait déjà travaillé pendant l'étape et elle m'a beaucoup aidé. Au briefing, on avait dit qu'il fallait virer dans les cinq premiers à 1500 mètres de la ligne. C'est ce qu'a fait Sébastien Chavanel et ensuite il a roulé devant le peloton. On a une équipe très forte, et je la remercie encore... Les autres sprinteurs ? je ne sous-estime personne. Tous les sprints sont différents. C'est ma deuxième participation au Giro et, après mes victoires, je sens que le public me reconnaît, m'encourage. Ca me fait chaud au coeur, ça va me motiver encore plus pour la montagne. L'objectif reste toujours de gagner le classement par points. Je compte bien rallier Trieste avec ce maillot rouge."

Giacomo Nizzolo (ITA/Trek), deuxième de l'étape: "J'ai tenté ma chance. J'espérais que la montée avant l'arrivée resterait dans les jambes de Nacer Bouhanni. Mais cela n'a pas été le cas, il n'y a rien à dire. J'ai tout fait pour gagner, j'essayerai de nouveau."

Cadel Evans (AUS/BMC), maillot rose: "Toutes les étapes comptent, elles peuvent être dangereuses. Aujourd'hui, nous déplorons l'abandon de Yannick (Eijssen, sur chute). Maintenant, je pense surtout au contre-la-montre de jeudi. Je devrais prendre du temps à mes adversaires sur ce parcours."

jm/jta

PLUS:hp