NOUVELLES

Tony Tomassi plaide coupable aux accusations qui pèsent contre lui

20/05/2014 01:48 EDT | Actualisé 20/07/2014 05:12 EDT

QUÉBEC - Tony Tomassi ne subira finalement pas de procès.

L'avocate représentant l'ex-ministre libéral, Me Caroline Drolet, a présenté mardi au palais de justice de Québec une requête en désassignation, précisant que M. Tomassi avait plutôt décidé de plaider coupable aux accusations d'abus de confiance et de fraude envers le gouvernement qui pesaient contre lui.

Tony Tomassi devait subir un procès à compter du 2 juin mais la requête reporte les procédures au 5 juin, date à laquelle il enregistrera son plaidoyer de culpabilité.

Les représentations sur la peine se dérouleront les 5 et 6 juin et M. Tomassi, qui s'était toujours fait représenter par ses avocats en Cour, devra cette fois être présent. Il est passible d'une peine d'emprisonnement de cinq ans.

Les accusations portées contre M. Tomassi étaient liées au fait qu'on le soupçonnait d'avoir utilisé à des fins personnelles une carte de crédit de la firme BCIA qui lui avait été fournie par le patron de la firme, Luigi Coretti.

En échange, Tony Tomassi aurait utilisé son influence pour aider BCIA à conclure des affaires avec le gouvernement.

Les actes reprochés se seraient déroulés entre 2006 et 2010.

Tony Tomassi, aujourd'hui âgé de 43 ans, a été élu pour la première fois dans la circonscription de LaFontaine en 2003, puis réélu en 2007 et en 2008.

Il fut nommé adjoint parlementaire du premier ministre Jean Charest en avril 2007 avant de devenir, à la suite de l'élection de décembre 2008, ministre de la Famille dans le cabinet Charest. Il occupa ce poste jusqu'en mai 2010, moment où il dut démissionner à la suite du scandale de l'affaire BCIA. Il siégea ensuite comme député indépendant jusqu'à sa démission comme député, en mai 2012.

PLUS:pc