NOUVELLES

Le géant américain Target congédie Tony Fisher, patron de sa filiale canadienne

20/05/2014 08:24 EDT | Actualisé 20/07/2014 05:12 EDT
ASSOCIATED PRESS
FILE - In this Dec. 19, 2013 file photo, a passer-by walks near an entrance to a Target retail store in Watertown, Mass. Target on Friday, Dec. 27, 2013 said that customers' encrypted PIN data was removed during the data breach that occurred earlier this month. But the company says it believes the PIN numbers are still safe because the information was strongly encrypted. (AP Photo/Steven Senne, File)

NEW YORK, États-Unis - Le géant américain de la vente au détail Target a congédié le patron de sa filiale canadienne en difficulté, Tony Fisher, et l'a remplacé par un homme qui compte 15 ans d'expérience parmi ses rangs, dans l'espoir de régler des problèmes de stocks et de ramener les clients dans ses magasins.

Le remaniement de la direction canadienne survient deux semaines après la démission subite du président et chef de la direction de Target, Gregg Steinhafel.

Le troisième plus important détaillant aux États-Unis a annoncé mardi que Mark Schindele, âgé de 45 ans, qui était jusqu'à présent premier vice-président au marchandisage, dirigerait sans tarder ses activités canadiennes. L'expansion de Target au Canada, l'an dernier, était la première incursion de l'entreprise à l'extérieur des États-Unis, mais elle s'est soldée par de faibles ventes et des pertes.

M. Schindele a joué un rôle de premier plan dans le lancement aux États-Unis d'un nouveau type de magasins incluant une vaste section d'épicerie, de même que celui des établissements Target Express et CityTarget. Il devra maintenant rendre des comptes à Kathee Tesija, directrice du marchandisage et de la chaîne d'approvisionnement, dont les responsabilités incluent Target Canada.

Target, qui a son siège à Minneapolis, au Minnesota, a aussi fait part de son intention de nommer un président non exécutif au Canada. Ce responsable agira comme conseiller auprès du président de Target Canada, pour s'assurer que toutes les stratégies et tactiques soient appropriées pour le marché canadien.

L'entreprise a également annoncé les promotions de trois hauts responsables du marchandisage au sein de ses activités américaines, alors qu'elle cherche à avoir plus rapidement sur ses tablettes les produits à la mode.

Target tente de relancer ses activités canadiennes tout en relançant ses affaires aux États-Unis. Le détaillant cherche aussi à se relever d'une gigantesque fraude informatique qui a touché des dizaines de millions de ses clients aux États-Unis.

Le lancement bâclé au Canada et l'affaire de fraude informatique sont les deux principales raisons expliquant le départ de M. Steinhafel. Le directeur des finances de Target, John Mulligan, occupe les fonctions de président et chef de la direction d'ici à ce qu'un nouveau dirigeant ait été désigné.

M. Steinhafel a consenti à agir à titre de conseiller pendant la période de transition.

Sous la direction de M. Fisher, âgé de 38 ans, Target a ouvert plus d'une centaine de magasins au Canada. Les clients ont cependant déploré des prix trop élevés, et les établissements canadiens ont été aux prises avec des problèmes d'approvisionnement. En conséquence, les ventes ont été faibles et les activités canadiennes de Target ont enregistré une perte de 941 millions $ US au cours de leur première année, ce qui a eu pour effet de retrancher 1,13 $ US par action aux résultats financiers du détaillant.

INOLTRE SU HUFFPOST

Target Canada's Empty Shelves