NOUVELLES

Le Chili respectera la décision environnementale sur la mine de Barrick Gold

20/05/2014 09:13 EDT | Actualisé 20/07/2014 05:12 EDT

SANTIAGO, Chili - Le gouvernement chilien a annoncé mardi qu'il respectera la décision des autorités environnementales de bloquer la construction de la mine Pascua-Lama, le projet de l'entreprise canadienne Barrick Gold, en dépit des critiques insistantes de l'Argentine voisine.

Le projet de 8,5 milliards $, qui chevauche la frontière entre l'Argentine et le Chili, a rencontré de nombreux obstacles, dont des dépassements de coûts, l'effondrement du prix de l'or et des poursuites judiciaires de communautés autochtones du Chili.

La plus importante entreprise aurifère du monde a annoncé en octobre qu'elle suspendait la construction de la mine.

En mai 2013, l'autorité chilienne en matière de réglementation environnementale avait interdit les travaux à Pascua-Lama en raison de «très importantes» violations de son permis de travail.

Le ministre responsable des mines de l'Argentine, Jorge Mayoral, a récemment interpellé le Chili, lui demandant de «mettre ses culottes» et de rendre une décision sur le projet minier.

Son homologue chilienne, Aurora Williams, a répondu mardi que le Chili respecterait les autorités environnementales et que le futur du projet était désormais entre les mains des tribunaux.

«Nous pensons que M. Mayoral devrait clarifier ses opinions. Nous discutons avec les hautes autorités de l'Argentine et nous avons déjà eu une opinion très claire de la présidente de l'Argentine, Cristina Fernandez», a déclaré Mme Williams.

«Nous allons respecter la loi environnementale. Le gouvernement du Chili a une conception très claire de comment agir et réagir à des projets comme celui-ci», a-t-elle ajouté.

Des membres de la communauté autochtone Diaguita, qui vit au pied de la plus haute mine du monde, affirment que Pascua-Lama menace leurs ressources en eau potable et pollue les glaciers à proximité.

Les autorités de l'Argentine ont fait valoir que Lama, leur côté de ce projet binational, ira de l'avant avec ou sans le Chili, en profitant des infrastrcutures déjà en place dans la mine Veladero.

La majeure partie des richesses de Pascua-Lama, estimées à 18 millions d'onces d'or et 676 millions d'onces d'argent, se trouve toutefois au Chili.

PLUS:pc