NOUVELLES

Fukushima: le rejet en mer d'eau souterraine non contaminée débute mercredi (Tepco)

20/05/2014 09:10 EDT | Actualisé 20/07/2014 05:12 EDT

La compagnie gérante de la centrale accidentée de Fukushima a annoncé mercredi le début dans la journée du rejet dans l'océan Pacifique de l'eau non contaminée pompée en amont des réacteurs.

"Nous prévoyons de débuter le déversement en mer de cette eau dans la matinée, une fois les préparatifs effectués", a indiqué Tokyo Electric Power (Tepco) dans un courriel.

Tepco avait commencé début avril à pomper de l'eau souterraine avec douze pompes, avant qu'elle ne pénètre sous les bâtiments du site mis en péril par le tsunami du 11 mars 2011.

Cette eau est provisoirement stockée dans un réservoir afin d'être analysée et de vérifier qu'elle n'est pas radioactive.

Elle ne sera rejetée dans l'océan Pacifique voisin que si elle est saine, promet Tepco. Les contrôles sont aussi effectués par une tierce partie.

Quelque 400 tonnes d'eau souterraine entrent chaque jour dans les bâtiments du site atomique, augmentant d'autant la quantité d'eau contaminée au contact des équipements, eau qu'il faut ensuite stocker, puis assainir, une tâche devenue insurmontable.

Pour en partie résoudre ce problème, Tepco et les autorités ont imaginé ce plan de "déviation" destiné à éviter que cette eau qui descend naturellement vers la mer n'entre au passage en contact avec les installations souillées.

Pour autant, le problème majeur des volumes effarants d'eau radioactive accumulée à la centrale Fukushima Daiichi sera loin d'être réglé, d'autant que le système de traitement de l'eau, ALPS, est tout sauf fiable: il n'en finit pas de tomber en panne.

Il est de nouveau entièrement stoppé depuis mardi matin, après l'arrêt de la troisième ligne de traitement, a indiqué la compagnie Tokyo Electric Power (Tepco).

kap/pn/mf

TEPCO - TOKYO ELECTRIC POWER

TOSHIBA

PLUS:hp