NOUVELLES

USA: cinq millions de dollars contre la rouille du café équitable

19/05/2014 03:14 EDT | Actualisé 19/07/2014 05:12 EDT

Le gouvernement américain a annoncé lundi qu'il allait dépenser cinq millions de dollars pour éradiquer une maladie (la rouille) qui affecte le café équitable en provenance d'Amérique latine.

L'Agence américaine pour le développement international (USAID) a indiqué que cette rouille avait provoqué depuis 2012 environ un milliard de dollars de dégâts en Amérique centrale et latine ainsi que dans les Caraïbes, et menaçait 500.000 emplois.

Ce nouveau partenariat entre l'agence et l'institut international de recherche sur le café de l'université Texas A&M vise non seulement à éliminer la rouille et consolider les finances des agriculteurs, mais aussi faire en sorte que ces derniers ne se reconvertissent pas dans les cultures très lucratives de drogues.

"La rouille du café menace plus que votre simple tasse le matin -- elle affecte des emplois, des entreprises et la sécurité de millions de personnes dans toute l'Amérique", a affirmé un responsable d'USAID, Mark Feierstein.

"Nous devons nous attaquer à cette maladie pour nous assurer que les agriculteurs comme les travailleurs aient des revenus stables, ne commencent pas à faire pousser des cultures illégales, ou bien soient forcés à émigrer parce qu'ils ne peuvent plus faire vivre leurs familles", a-t-il expliqué.

Selon l'institut, la rouille est d'abord apparue en 2010 sur du café arabica du Guatemala, puis s'est répandue dans d'autres pays l'année suivante, favorisée par le réchauffement climatique.

La production de café a ainsi chuté de 30% au Guatemala et de 20% en Amérique centrale et en Jamaïque, selon l'association régionale Promecafe.

Selon un responsable d'USAID, Rajiv Shah, la rouille menace désormais de vastes cultures de café arabica au Pérou et en Colombie. "Environ 500.000 (agriculteurs) sont menacés" tandis que "le Pérou et la Colombie s'attendent encore au pire".

Le programme de l'USAID et de l'université Texas A&M vise à développer un café résistant à la rouille et des souches de café de qualité, à favoriser leur introduction dans toute la région et à développer des méthodes de contrôle de la maladie.

Les principaux vendeurs de ces cafés aux Etats-Unis, comme Starbucks, Peet's Coffee & Tea, et Keurig Green Mountain, paient plus cher leurs grains issus du commerce équitable afin que les agriculteurs continuent à en tirer un revenu suffisant pour vivre -- selon les termes de ce type d'échanges.

Le projet d'USAID fait partie d'un programme plus large de lutte contre la pauvreté baptisé "Feed the Future" (Nourrir l'avenir), initié par l'administration du président Barack Obama dans au moins 19 pays.

Selon M. Shah, ce programme a sorti 24.000 familles de la pauvreté au Honduras, en favorisant des cultures de café arabica de qualité.

pmh/are/sam

PLUS:hp