NOUVELLES

Syrie: le bilan de la sanglante guerre civile dépasse les 160 000 morts

19/05/2014 08:48 EDT | Actualisé 19/07/2014 05:12 EDT

BEYROUTH - Le bilan des morts de la guerre civile syrienne a dépassé le cap des 160 000 victimes, a déclaré lundi un groupe de militants, un total terrifiant qui reflète le bain de sang découlant d'une guerre civile où la paix semble toujours aussi impossible à atteindre.

La crise a également jeté 6,5 millions de personnes hors de leurs résidences, et 2,7 millions d'entre eux ont trouvé refuge dans un autre pays, en plus d'entraîner la destruction de nombreuses villes et d'alimenter les tensions sectaires qui se sont répandues à travers la région.

Le gouvernement a présenté la présidentielle prévue le 3 juin, que le président sortant Bachar al-Assad est sûr de remporter, comme une manière de mettre fin au conflit. L'opposition syrienne et ses alliés occidentaux ont dénoncé le processus comme étant une farce visant uniquement à donner à Bachar al-Assad un semblant de vernis de légitimité électorale.

L'Observatoire syrien des droits de l'homme a annoncé lundi avoir recensé 162 402 décès dans le conflit, y compris les civils, les rebelles et les militaires syriens. Ce total regroupe également les miliciens, comme les membres du Hezbollah se battant auprès des forces de l'État, ainsi que les combattants étrangers luttant avec les rebelles.

Les Nations unies ont cessé de mettre à jour leur bilan des morts en Syrie, disant ne plus être en mesure de vérifier les informations. Le plus récent total, en juillet, était de 100 000 morts.

Quant au gouvernement syrien, il garde le silence sur ses morts.

PLUS:pc