NOUVELLES

Pamela Anderson parle de ses agressions sexuelles au lancement de sa fondation

19/05/2014 12:51 EDT | Actualisé 19/07/2014 05:12 EDT

CANNES, France - C'est grâce aux animaux que Pamela Anderson a pu survivre à plusieurs années d'agressions sexuelles, a-t-elle confié lors d'un discours prononcé à Cannes pour sa nouvelle fondation.

L'actrice avait déjà confié avoir été victime d'agressions sexuelles, mais vendredi soir dernier, elle a divulgué les détails lors d'une réception sur un yacht pour l'inauguration de la fondation Pamela-Anderson, vouée à la défense des droits de la personne, des animaux et de l'environnement.

Dans un discours empreint d'émotions, elle a confié avoir eu une enfance difficile, malgré des parents aimants.

Car de l'âge de six à 12 ans, sa gardienne l'a agressée.

À 12 ans, lorsqu'elle visitait la maison d'un ami, le grand frère de cet ami a proposé de lui apprendre à jouer au backgammon.

Le jeu s'est changé en massage de dos, ce qui a mené à une agression.

«Ma première expérience hétérosexuelle: il avait 25 ans, j'en avais 12», a-t-elle raconté, lisant nerveusement ses notes.

Cette agression ne fut pas la dernière.

«En neuvième année, mon premier petit ami a pensé que ce serait drôle de m'agresser avec six de ses amis. Nul besoin de dire que j'ai eu du mal à faire confiance aux humains et que je voulais quitter cette terre», a-t-elle déclaré.

«Mes parents ont tenté de me protéger, a-t-elle poursuivi. Mais le monde n'était pas sécuritaire pour moi. Mon père était alcoolique et ma mère avait deux emplois comme serveuse. Ma mère pleurait tout le temps, mon père ne rentrait pas toujours à la maison, nous laissant morts de douleur et d'inquiétude. Je ne pouvais même pas penser à la perturber davantage avec ces informations, je ne pouvais pas lui briser le coeur plus qu'il ne l'était déjà.»

Elle a affirmé que les animaux et la nature lui ont donné espoir.

«Mes affinités avec les animaux m'ont sauvée, ils sont venus à moi naturellement. Les arbres me parlaient. Je n'étais pas certaine de la raison pour laquelle j'étais vivante, c'était une question brûlante, une quête.

«Je demeure loyale envers les animaux. Je me suis juré de les protéger, eux et seulement eux. J'ai prié les baleines, les pieds dans l'océan, mes seules vraies amies jusqu'à ce que j'aie des enfants. Puis, j'ai réalisé que l'humanité souffrait et que nos enfants étaient nés en parfaite santé.»

La mission de la fondation de Mme Anderson est de financer des groupes et des individus qui défendent «les droits humains, les droits des animaux et la protection de l'environnement».

PLUS:pc