BIEN-ÊTRE

Manger sain : À Hawaï, la ferme s'invite à la table d'un restaurant qui propose de la «salade vivante» au menu

19/05/2014 07:11 EDT | Actualisé 19/05/2014 07:12 EDT
Blue Dragon Restaurant

Si vous ne venez pas à la ferme, la ferme viendra à vous, ou plutôt, dans votre assiette. C'est l'expérience que propose le restaurant "Blue Dragon's", à Hawaï, avec sa salade "vivante".

À l'heure où la clientèle se fait de plus en plus méfiante quant à la provenance des produits utilisés pour la cuisine, le concept de "Farm-to-table" (de la ferme à la table), qui consiste à composer des menus 100% naturels avec des produits tout droit sortis des exploitations agricoles, séduit de plus en plus de restaurants dans le monde entier.

Des ciseaux, une fourchette, un couteau

Au lieu de proposer tout simplement un menu 100% naturel, Le "Blue Dragon's" a décidé de prendre le concept au pied de la lettre avec l'élaboration d'une salade "vivante" ("The Living Salad"). Elle se présente sous une forme pour le moins originale, dans un pot en terre cuite. Le client dispose alors d'une paire de petits ciseaux pour découper les morceaux de salade qu'il désire déguster.

En guise d'accompagnement, le restaurant proposent des légumes qui varient selon les commandes passées aux fermes locales. Il peut s'agir par exemple d'une composition de pommes et d'avocats agrémentée d'une sauce vinaigrette à la mangue.

living salad

Mais faire pousser chaque salade au bon moment s'est s'avéré compliqué. C'est pourquoi il a fallu au créateur de cette salade, le chef Noah Hester, se rapprocher d'un fermier, Gary Cass, il y a deux ans. Ce dernier a permis de calculer à quel moment chaque graine devait être plantée pour que les salades arrivent à maturité en temps voulu et qu'elles fassent la taille standard. Une fois que qu'elles étaient prêtes, elles étaient mises dans des boîtes puis envoyées au restaurant.

Recréer le lien entre clients et nourriture

Si le nom de cette salade a de quoi susciter de nombreuses interrogations, le chef Noah Hester se veut rassurant et affirme qu'il s'agit d'un moyen efficace pour recréer le lien entre les clients et leur nourriture :

"J'ai pensé que ça pourrait être sympa. Je veux que les gens soient attentifs et réfléchissent à ce qu'ils sont en train de manger. J'aime l'idée selon laquelle les gens vivent une expérience pratique. De cette façon, les gens peuvent voir cela de manière originale.", explique Noah Hester au HuffingtonPost US.

Une expérience ludique donc et dotée d'un apport nutritionnel très riche. De quoi vous donnez envie de vous mettre au vert.

INOLTRE SU HUFFPOST

Cheval, porc, girafe, kangourou: la nouvelle jungle de votre assiette