NOUVELLES

L'Arabie suspend l'importation de bovins du Brésil en raison de la "vache folle"

19/05/2014 07:09 EDT | Actualisé 19/07/2014 05:12 EDT

L'Arabie saoudite a suspendu "provisoirement" ses importations de bovins du Brésil en raison de la maladie de "vache folle" dans ce pays, a annoncé lundi son ministère de l'Agriculture.

Dans un communiqué publié par l'agence officielle Spa, le ministère précise que cette mesure fait suite à une alerte de l'organisation mondiale de la santé animale (OIE) sur la détection d'un cas de vache folle dans l'Etat du Matro Grosso, dans le centre-ouest du Brésil.

L'Arabie saoudite et les autres monarchies pétrolières du Golfe sont de grands importateurs de viande bovine, dont le Brésil est l'un des principaux exportateurs au monde.

A Brasilia, le ministère de l'Agriculture avait indiqué le 25 avril avoir ouvert une enquête après un cas atypique de "vache folle", détecté dans un abattoir du Mato Grosso sur un unique bovin élevé en pâturage et qui a été abattu en mars sans symptômes de troubles neurologiques.

En 2012 et début 2013, près de 10 pays avaient suspendu l'importation de viande de boeuf brésilienne après un cas de vache folle atypique détecté chez un animal mort en 2010 dans le Parana (sud). L'enquête épidémiologique a montré que le décès de l'animal n'avait pas été provoqué par l'encéphalopathie spongiforme bovine (ESB), populairement "vache folle".

L'OIE, basée à Paris, avait affirmé à l'époque que le Brésil demeurait dans la catégorie des pays "comportant un risque insignifiant" de développer la maladie sur leur sol.

bur/tm/hj

PLUS:hp